ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Antonio José Ponte





Poète, essayiste, romancier, nouvelliste, Antonio José Ponte est né à Matanzas,
à l’est de La Havane, en 1964. En 1980, il s’installe dans la capitale cubaine
pour y suivre des études universitaires en hydraulique. Boursier du Parlement
international des écrivains, il réside un an à Porto en 1998-1999. Vit actuellement
à La Havane. Un premier roman, Contrabando de sombras, est paru chez
Tusquets (Barcelone) ; un essai sur la littérature cubaine, El libro perdido de los
origenistas chez Aldus (Mexico). City Lights Books (San Francisco) a publié,
en anglais, un -recueil de -contes : In the cold of Malecón and other stories.


en espagnol :
Un seguidor de Montaigne mira La Habana, éd. Vigía, Matanzas, Cuba, 1995.
Las comidas profundas, éd. Deleatur, Angers, 1997.
Ramón Alejandro, Art Tribu’s, Angers/Paris, 1999.
Cuentos de todas partes del Imperio , Deleatur, Angers, 2000.


en français :
• « Cœur de skitalietz », in L’Ombre de La Havane (dir. et trad., Liliane Hasson),
éd. Autrement, 1997.
Ramón Alejandro , Art Tribu’s, Angers/Paris, 1999. Trad. Martine Roux et Pierre Laurendeau.
« L’art de fabriquer des ruines », in Des
nouvelles de Cuba, Métailié.
Les Nourritures lointaines, Deleatur, 2000




Cahiers du Refuge :
126