ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Claude Favre


Claude Favre



Le corps du contemporain c’est le corps de personne. C’est un corps mort, en ce sens il est identique à mon poème, un corps mort qu’une seule personne saurait reconnaître. Ainsi j’ai été reconnaître mon cadavre à la morgue. Encore a-t-il fallu le pénétrer ; je l’ai reconnu en le pénétrant.
D. Fourcade

Biographie :
un tantinet étourdie j’ai égaré ma biographie, j’écris pour me pincer au lieu d’y croire, parle noir sur méprises, lis à travers et de, toujours en contagion

Bibliographie :

Revues papier :
N 4728, Le Mâche-Laurier…

En ligne :
• remue.net, les cahiers de Benjy, libr_critique
• « L’atelier du pneu.1 » au 22 (montée) des poètes
• « Sang.S » à l’Atelier de Villemorge, avec gravures de J. Essirard
• « Des os et de l’oubli » aux éd. publie.net

Extrait :
c’est comme tranchoir
c’est obstiné
le sang gicle
_I’m obsédé plus que rose est ivresse
qui sans façons découpe paupières ou reliefs

qui comme se contorsionne
d’un sourire millénaire
_comme un mot en plein visage est un trou parfait
le sang gicle des corps tordus des bouches
des bouches hurlent des bouches sourient du pire

obstiné qui n’efface rien à se taire ou nier
ou tuer avec plus que des mots Pol Pot sourit
comme à langue et main lestes mon boucher
vous m’en direz des nouvelles et déjà la faim
_comme promesse est attentat est un désir

.

c’est comme carte figure
par séries conventionnelles et blanc-seing
l’ogre obstiné d’autant que plusieurs et de loin
ça dure à construire châteaux clans et familles
_un fossé est un fossé comme un cadavre rassure
[...]


écouter :

C'est comme...




Cahiers du Refuge :
170

interventions au cipM :

Inédits 2008 (Les Inédits)