ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Pierre Albert-Birot


Pierre Albert-Birot



1876, 22 avril : naissance à Angoulême de Pierre, Albert Birot.
1880-1883 : Bref passage de la famille à Paris.
1883-1890 : Retour à Angoulême.
1891-1892 : Bordeaux.
Fin 1892 : Installation définitive à Paris, quartier du Montparnasse.
1893-1905 : Fréquente l’École des Beaux-Arts (sculpture, peinture), la Sorbonne, le Collège de France.
1895-1916 : Rêve, sculpte, peint, dessine, grave, écrit, expose.
1896 : Rencontre Marguerite Bottini avec laquelle il vit jusqu’en 1909. Ils ont quatre enfants : Suzanne (1898), Marthe (1901), Jean (1904), Pierre (1906).
1900 : Restaurateur d’objets d’art chez l’antiquaire Édouard Larcade, emploi qu’il conserve jusqu’en 1950.
1905 : De la mort à la vie, essai dramatique, publié chez Messein, plus tard détruit et renié (mais conservé par la Bibliothèque nationale de France).
1913, 8 avril : épouse la musicienne Germaine de Surville.
1916, Janvier : Premier numéro de la revue SIC. Apparition d’une nouvelle identité, Pierre Albert-Birot.
Avril : début d’une relation brève mais intense avec Apollinaire. Jusqu’à sa mort, collaboration littéraire suivie du poète de
Calligrammes.
Juin : décisive entrée dans la « modernité », il termine La Guerre, grande toile abstraite après laquelle il abandonnera la peinture (dans les collections du musée national d’Art moderne depuis 1977).
1917 : Trente et un poèmes de poche, avec « Poèmepréfaceprophétie » d’Apollinaire.
24 juin : sous l’égide de SIC, unique représentation des Mamelles de Tirésias, « drame sur-réaliste » d’Apollinaire, suivie de la publication aux éditions SIC.
1919, Février : SIC 37-38-39, numéro d’hommage à Apollinaire .
Décembre : cinquante-quatrième et dernier numéro de SIC.
1921 : Le Premier Livre de Grabinoulor, éditions SIC.
1922 : Achète un matériel d’imprimerie avec lequel, il va composer et tirer ses propres recueils (aidé par Germaine jusqu’en 1931), de 1922 à 1939.
1927 : Poèmes à l’autre moi.
26 novembre : « La Pipe en sucre », soirée dramatique où PAB fait jouer plusieurs fragments de ses pièces (reprise le 29 avril 1928).
1929 : Printemps : fondation de l’éphémère « Plateau, théâtre de recherches dramatiques ».
1931, 18 janvier : mort subite de Germaine.
Avril-octobre : écrit, compose et imprime lui-même Ma Morte.
1933 : Grabinoulor épopée, éditions Denoël et Steele (premier et deuxième livres).
1936 : Début d’une indéfectible amitié avec Jean et Madeleine Follain. Prix Cazes pour Grabinoulor.
1938 : La Panthère noire. Quitte Montparnasse pour la rue des Saints-Pères.
1955 : Rencontre Arlette Lafont.
1962, 12 octobre : Mariage avec Arlette.
1963, 12 novembre : met le point final (et unique) aux Six Livres de Grabinoulor.
1967, 25 juillet : mort et inhumation au cimetière du Montparnasse.
1977-1980 : Les éditions Rougerie éditent ou rééditent tout le théâtre (6 volumes).
1981-1996 : Réédition par le même éditeur de l’oeuvre poétique (8 volumes).
1991 : Les Six Livres de Grabinoulor, éditions Jean-Michel Place.
1993 : Marie-Louise Lentengre publie Pierre Albert-Birot, l’invention de soi, Éditions Jean-Michel Place.
1995 : Juillet : Cerisy-la-Salle, Pierre Albert-Birot, laboratoire de modernité, colloque international dirigé par Madeleine Renouard.
2005 : Création du spectacle Couple souffle qui s’accouple, Théâtre-Poème de Bruxelles.
2007 : Réédition de Les Six Livres de Grabinoulor, éditions Jean-Michel Place. Création du spectacle La Belle histoire, Cie PWVV- Le grain de sable.
2008 : Diffusion sur France Culture de Pierre Albert-Birot, l’ennemi du non, de Frédéric Acquaviva.
2009 : Exposition Pierre Albert-Birot poète et typographe (SIC) au cipM.


écouter :

Genres
Larountala + Je me lève tôt...

Poésie :

De la mort à la vie, essai dramatique signé Albert Birot, Messein, 1905.(détruit et renié).
Trente et un poèmes de poche, poèmepréfaceprophétie d’Apollinaire, SIC, 1919.
Poèmes quotidiens, SIC, 1919.
La Joie des sept couleurs, SIC, 1919.
La Triloterie, SIC, 1920.
Quatre poèmes d’amour, imprimé par l’auteur, SIC, 1922.
Les Soliloques napolitains, gravures de Jean Lurçat, Dantzig, 1822, [Paris, 1922].
La Lune ou le Livre des poèmes, imprimé par l’auteur, Jean Budry, 1924.
Poèmes à l’autre moi, imprimé par l’auteur, Jean Budry, 1927.
Ma morte, imprimé par l’auteur, sné, 1931.
Deux poètes. Deux poèmes, avec Jean Follain, imprimé par l’auteur, Éditions des Canettes, 1936.
Le Cycle des douze poèmes de l’année, imprimé par l’auteur, Éditions des Canettes, 1937.
La Clef des champs, Éditions Sagesse, Librairie Tschann, 1937.
Âmenpeine, imprimé par l’auteur, Éditions des Canettes, 1938.
La Panthère noire, imprimé par l’auteur, Éditions des Canettes, 1938.
Miniatures, imprimé par l’auteur, Éditions des Canettes, 1939.
Les Amusements naturels, Denoël , 1945.
Cent dix Gouttes de poésie, Pierre Seghers, 1952.
Poèmes à l’autre moi, Caractères, 1954.
Dix Poèmes à la mer, « pour F. M. et ses amis », sné, 1954.
Graines, poèmes missives, Club du poème, 1965.
La Belle Histoire, lithographies de Staritsky, Gaston Puel, 1966.
Silex, poèmes des cavernes, frontispice de Zadkine, avant-propos de Max Pons, Les Cahiers de la Barbacane, 1966.
Cent Nouvelles Gouttes de poésie, Les Cahiers de la Barbacane, 1967.
Poésie 1916-1924 (Trente et un Poèmes de poche, Poèmes quotidiens, La Joie des sept couleurs, La Triloterie, La Lune ou le Livre des poèmes) , préface d’André Lebois, Gallimard, 1967.
Beau Fixe, Cri, gravures de Staritsky, SIC, 1968.
Le Train bleu, frontispice de Jacques Spacagna, Saint-Germain-des-Prés, 1970.
Aux trente-deux vents, frontispice de Nicolas Schoeffer, avant-propos d’Henri Chopin, SIC, 1970.
Fermeture hebdomadaire, illustré, imprimé et édité par Pierre-André Benoit, 1970.
Le Pont des soupirs, EFR, 1972.
Six quatrains de Chantilly, gravures de Staritsky, SIC, 1973.
Long Cours, La Grande Couronnée, Rougerie, 1974.
Distance, suivi de Vingt Poèmes, Rougerie, 1976.
Les Poèmes du dimanche, gravures de Staritsky, SIC, 1977.
Poésie III, 1927-1937 (Poèmes à l’autre moi, Le Cycle des douze poèmes de l’année) , Rougerie, 1981.
Poésie IV, 1931-1938 (Ma morte, Âmenpeine) , Rougerie, 1982.
La Queue du diable, L’Attrape-Science, 1982.
Poésie V, 1938-1939 (La Panthère noire, Miniatures) , Rougerie, 1983.
Poésie VI, 1945-1967 (Les Amusements naturels, Deux cent dix Gouttes de poésie) , Rougerie, 1983.
Poésie VIII, 1952-1966 (Dix poèmes à la mer, Tout finit par un sonnet, La Belle Histoire) , Rougerie, 1985.
Mon palais, dessins de Michel Mousseau, Le Pavé, 1985.
Poésie I, 1916-1920 (Trente et un poèmes de poche, Poèmes quotidiens, La Joie des sept couleurs, La Triloterie) , Rougerie, 1987.
7 Poèmes, eau-forte de Michel Mousseau, Brandes, 1989.
Poésie II, 1916-1924 (La Lune ou le Livre des poèmes) , Rougerie, 1992.
Poésie VII, 1946-1952 (Aux trente-deux vents, Le Train bleu) , Rougerie, 1996.
La Grande Vie, lithographies de Cozette de Charmoy, Ottezec, 1997.
Poèmes à l’autre moi précédé de La Joie des sept couleurs, suivi de Ma morte et La Panthère noire, préface de Joëlle Jean, Poésie/Gallimard, 2004.
Mes Galaxies, extraits, Ikko, 2007.
Genres, avec cd (voix de PAB), Derrière la salle de bains, coll. Acquaviva, 2009.


Prose :

Cinéma, drames poèmes dans l’espace, SIC, 1920.
Le Premier Livre de Grabinoulor, SIC, 1921.
Le Catalogue de l’antiquaire, imprimé par l’auteur, Jean Budry, 1923.
Grabinoulor, épopée, Denoël et Steele, 1933 (livre I et II).
Rémy Floche, employé, Denoël et Steele, 1934.
Les Mémoires d’Adam, Éditions Balzac, 1943.
Les Mémoires d’Adam, suivis des Pages d’Ève, Éditions du Dauphin, 1948.
Grabinoulor Amour, précédé de « Passeport pour l’île Albert-Birot » par André Lebois, Rougerie, 1955.
Grabinoulor, nouvelle édition, extraits des livres I, II, III, préface de Jean Follain, Gallimard, 1964.
• Texte français du Parménide de Platon, lithographies de Serge Poliakoff, La Rose des Vents, 1964.
Grabinoulor, un chapitre inédit, présenté par Marcelle Janet, extrait de la revue “La Barbacane no 3”, Bonaguil, 1965.
Grabinoulor, livre III, chapitre deuxième, gravure de Zadkine, Éditions de la revue Strophes, 1965.
Rémy Floche, employé, Éditions de l’Allée, 1986.
Les Mémoires d’Adam, suivis des Pages d’Ève, Éditions de l’Allée, 1986.
Autobiographie & Moi et Moi, La Librairie bleue, 1988.
Le Catalogue de l’antiquaire, nouvelle édition augmentée, Amiot-Lenganey, 1993.
Les Six Livres de Grabinoulor, édition établie par Arlette Albert-Birot, Hélène Cazes, Marie-Louise Lentengre, postface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 1991.
Cinémas, préface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 1995.
L’Homme coupé, histoire extraordinaire, préface de Max Pons, postface d’Arlette Albert-Birot, La Barbacane, 1995.
Les Six Livres de Grabinoulor, nouvelle édition augmentée, établie par Arlette Albert-Birot, Hélène Cazes, Marie-Louise Lentengre, postface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 2007.
Mon ami Kronos, Zulma, 2007.


Théâtre :

Matoum et Tévibar, SIC, 1919.
Larountala, SIC, 1919.
L’Homme coupé en morceaux, SIC, 1919.
Le Bondieu, imprimé par l’auteur, SIC, 1922.
Les Femmes pliantes, imprimé par l’auteur, SIC, 1923.
Image, imprimé par l’auteur, Jean Budry, 1924.
Théâtre I (Matoum et Tévibar, Larountala) , préface de Robert Abirached, Rougerie, 1977.
Théâtre II (L’Homme coupé en morceaux, Le Bondieu) , Rougerie, 1978.
Théâtre III (Les Femmes pliantes, Image) , Rougerie, 1978.
Théâtre IV (Plutus, Matoum en Matoumoisie) , Rougerie, 1979.
Théâtre V (La Dame enamourée, Le Mariage tiré par les cheveux, Rougerie, 1980.
Théâtre VI (Le Petit Poucet, Barbe Bleue, suivis de « Pièces-Études »), Rougerie, 1980.


Plusieurs recueils de Pierre Albert-Birot ont été traduits en allemand (Eugen Helmlé), anglais (Barbara Wright), catalan (J. Perez-Jorba), espagnol (Jorge Luis Borges), italien (Vittorio Orazzi, Sabbatino Cioccha, Mireille Calle- Gruber, Claudio Ascoli), polonais (Maria Broniewic), slovaque (Valer Mikula), tchèque (Adolf Hoffmeister).

De Temps en Temps (poèmes-voeux)
1953 Méta Méta
1954 Le Peigne d’écaille
1955 La Moulin à poèmes
1956 Five o’clock
1957 Figuratif
1958 Rien / Goutte de Circonstance
1959 Goutte CLV
1960 Goutte CLXXVI
1961 Floralies
1962 Justice est faite / Goutte de Mariage CLIX
1963 Goutte CXXIX
1964 Anthologie
1965 Goutte CCVIII
1966 Goutte CC
1967 Collaboration
Arlette Albert-Birot a poursuivi, de 1968 à nos jours, l’édition d’un poème de PAB en guise de voeux pour la nouvelle année.


Emissions Radiophoniques (sélection) :

• Entretiens, José Pivin, O.R.T.F., 1967.
• Les Nuits magnétiques, Jean Daive et Paméla Doussaud, 1979.
Pierre Albert-Birot, Une vie, une oeuvre, Hubert Juin, 1986.
Pierre Albert-Birot, l’ennemi du non, Frédéric Acquaviva, Surpris par la nuit, France Culture, 2008.


Ouvrages de référence :

SIC, réimpression anastatique des 54 numéros de la revue fondée, dirigée et animée par Pierre Albert-Birot (1916-1919), préface d’Arlette Albert-Birot, Jean-Michel Place, 1973, 1980, puis préface de Marie-Louise Lentengre, Jean-Michel Place, 1994.
• Jean Follain, Pierre Albert-Birot, Seghers/Poètes d’aujourd’hui, 1967.
• Marie-Louise Lentengre, Pierre Albert-Birot, l’invention de soi, Jean-Michel Place, 1993.
• Germana Orlandi Cerenza, Pierre Albert-Birot e la poetica del nunismo, Rome, Bulzoni, 1996.
• Debra Kelly, Pierre Albert-Birot A Poetics in Movement, A Poetics of Movement
Madison Teaneck, Fairleigh Dickinson University Press /London : Associated University Press, 1997.
Pierre Albert-Birot, Laboratoire de modernité, textes réunis par Madeleine Renouard, Colloque de Cerisy, septembre 1995, collectif, Jean-Michel Place, 1997.




Cahiers du Refuge :
183 (Pierre Albert-Birot)

interventions au cipM :

Pierre Albert-Birot, poète et typographe (SIC) (Manifestations)
Pierre Albert-Birot (Expositions)

sur internet :

Pierre Albert-Birot sur UbuWeb Sound
Pierre Albert-Birot, Poème à crier et à danser