ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Fernando Arrabal


Fernando Arrabal



L’écrivain espagnol Fernando Arrabal est né le 11 août 1932 à Melilla (Maroc Espagnol), peu de temps avant la guerre civile qui va déchirer son pays. Son père a été condamné à mort au début de la guerre civile espagnole. Une année plus tard sa peine a été commuée en celle de travaux forces a perpétuité. Il est passe par diverses prisons et le 4 novembre 1941 il s’est échappé et a disparu... pour toujours.
Le traumatisme né de cette tragédie, marque la vie et l’oeuvre de l’écrivain et « ...la connaissance qu’apporte Arrabal est teintée d’une lumière morale qui est dans la matière même de son art » (Vicente Aleixandre, Prix Nobel).
Fernando Arrabal a publié 12 romans (dont en 1959 l’autobiographique Baal Babylone – Viva la muerte), 6 recueils de poèmes, près de 70 pièces de théâtre (théâtre complet réuni en France jusqu’à ce jour en 19 volumes), 16 essais et épîtres (dont la fameuse Lettre au général Franco, parue du vivant du dictateur), près de 150 livres pour bibliophiles et poèmes illustrés entre autres par Dalí, Picasso, Saura, Olivier O. Olivier, Dorny, Cortot, Pouperon, Fassianos...
Il a réalisé 7 longs métrages, dont le dernier consacré à Jorge Luis Borges et intitulé Jorge Luis Borges – Une vita de poesia, vient de sortir. Fernando Arrabal a été le fondateur en 1962 du «Mouvement Panique » avec Roland Topor et Alexandro Jodorowsky. « Panique » vient du Dieu Pan, la totalité. L’homme « Panique » est un homme de tous les refus, du refus de tous les dangers, il ne s’expose pas et ne meurt pas en héros.
Bien qu’il soit l’un des écrivains les plus “controversés”, il a reçu un grand nombre de distinctions et prix internationaux (comme les prix de théâtre de l’Académie Française, de l’Humour noir, le World’s Theater, le Nadal Goncourt espagnol). Son oeuvre est traduite dans la plupart des langues (il est notamment l’un des auteurs francophones les plus traduits en Europe) et son théâtre parmi le plus joué au monde, ne voit jamais le soleil se coucher. Sa créativité multiple s’est aussi manifestée dans les arts plastiques qu’il a explorés dans un foisonnement de sculptures, peintures, collages, dessins, qui ont fait l’objet de nombreuses expositions et rétrospectives dans des galeries et musées de divers pays.




Cahiers du Refuge :
218 (Serge Assier / Fernando Arrabal)

interventions au cipM :

Serge Assier / Fernando Arrabal (Expositions)
Serge Assier / Fernando Arrabal - Travaux communs / Écritures / Photographies (Manifestations)

sur internet :

Bibliographie de Fernando Arrabal