ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Claude Nathalie Thomas





Bien que née à Marseille, je ne suis pas purement française, car ma mère était russe et j’ai été élevée en grande partie dans un milieu anglophone d’où je tiens mon diplôme B.A. en Littérature anglaise et française de Bryn Mawr College en Pennsylvanie.

Je ne suis pas philosophe ou historienne de la littérature, ni même linguiste sauf dans la mesure ou tout traducteur littéraire consciencieux doit réfléchir sur sa langue. Encore moins suis-je spécialiste de William Burroughs ou de Brion Gysin, dont je n’ai jamais traduit une seule ligne. Je n’ai du reste pas traduit beaucoup d’auteurs célèbres, si l’on excepte Tchekhov, Shakespeare, Middleton et Paul Bowles.

Je ne suis pas une vraie tangéroise, je ne suis pas née à Tanger et je n’y ai jamais passé plus de trois mois consécutifs, bien que j’y séjourne régulièrement depuis plus de trente ans. Je ne parle pas l’arabe et mes amis ici parlent tous français, espagnol ou anglais.

Dernières publications :
On translating Paul, and Jane, and Mrabet, Khbar Bladna, 2009.
• Traductions : Paul Bowles, 17, Quai Voltaire, Quai Voltaire, 1993, reéd. Khbar Bladna, 2010.
• Paul Bowles, Réveillon à Tanger, Gallimard, coll. L’imaginaire, 2010.
• Paul Bowles, L'éducation de Malika, folio, 2010.