ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Jérôme Bertin


Jérôme Bertin



Jérôme Bertin est le fondateur avec Sylvain Courtoux et Charles Pennequin des éditions Poésie express (1999), co-fondateur de l’Armée Noire et a publié dans les revues Nioques, Java, Plastiq, Fusée, ExistenZ, Le Jardin ouvrier, Avis de passage, Doc(k)s, Action poétique, Boxon.
Auteur prolifique, chacun de ses livres se consulte comme un rapport de plaintes pour coups et blessures à l’égard d’une existence sans quartiers. Misère affective & sociale, addictions, solitude, pulsions de mort, exclusion, guerre civile larvée derrière le vivrensemble — depuis la fin des années 90, Jérôme Bertin s'acharne à être un révélateur, l'écrivain en tant qu'il cristallise la brutalité du monde.

"Je suis né une pre­mière fois de ma mère et de mon père. Je suis né une seconde fois avec le livre. J’ai grandi dans le Limou­sin pro­fond, je viens du pro­lé­ta­riat cultu­rel de Pro­vince. Mes parents voyaient du dan­ger dans le savoir. Ils avaient en quelque sorte rai­son, le savoir, même modeste, isole et blesse. Par contre, il est indis­pen­sable d’apprendre et de connaître pour deve­nir libre. La connais­sance, me semble-t-il, est un che­min de croix vers le soleil noir."— Extrait de l'entre­tien réa­li­sé par jean-paul gavard-perret pour lelitteraire.com, le 26 février 2017.

Cas Soc' (éditions Vanloo, 2018) c'est l'errance éternelle du marginal, pauvre parmi les pauvres, crasseux parmi les crasseux, empathique de la misère d'autrui car il est la misère incarnée. Jusque-là, le corps, avec ses besoins, ses excès, sa désordonnée puissance et son invincible fragilité permettait à Bertin de mener sa barque sans couler dans le fleuve de merde. Passé la quarantaine, les corps ne peuvent plus grand-chose. Surtout pas de se croire invincible. Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable disait Romain Gary, lui aussi cherchait comment survivre encore à la vie. Jérôme Bertin poursuit sa vieillesse en poursuivant les vieilles, pas pour les rattraper (c'est plutôt elles qui le rattrapent…) mais pour voir comment ça fait, comment ça sera, l'au-delà du ciel…
L'écriture de Bertin est de plus en plus riche et limpide, au fil des romans il se forge un style fait de précision et de fulgurances. Le rythme y est à la fois doux et effréné, l’enchaînement des épisodes et des rencontres est comme un désir de satiété jamais achevé.

Bibliographie

Babylone-centre, Le Corridor bleu, 2003
Round 99, Éditions Al Dante, 2006
Babylone – trilogie, Dernier télégramme, 2007
Fragments du carnage, Éditions Voix, 2008
Robert K, L’âne qui butine, 2009
Bâtard du vide, Éditions Al Dante, 2011
Le patient, Éditions Al Dante, 2012
Pute, Éditions Al Dante, 2013
Première ligne, Éditions Al Dante, 2014
Le projet Wolfli, Éditions Al Dante, 2014
La peau sur la table [suivi de] Autoportrait, Éditions Al Dante, 2014
Retour de Bâtard, Éditions Al Dante, 2016
Un homme pend, Le feu sacré, 2016
Lettre à Nina, L’atelier de l’agneau, 2017
0619340866, Éditions Vanloo, 2017
Célébration, Éditions Vanloo, 2017
Cas Soc', Éditions Vanloo, 2018




interventions au cipM :

Les éditions Vanloo (Manifestations)