ACCUEIL

  
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

RéSIDENCES

Nounée Abrahamian


en 2015

Le cipM accueille en résidence, du 1er au 30 mars et du 1er au 30 septembre
Nounée Abrahamian



Nounée Abrahamian a fait des études d’arabe littéraire à l’Université d’État d’Erevan, et des études de langues, civilisations et cultures contemporaines à l’Université de Cergy-Pontoise (France). Elle traduit vers l’arménien et vers le français. Vers l’arménien : Claude Lévi-Strauss, Race et histoire (Erevan, Éditions Apolo, 2000), Philippe Bouin, Les croix de paille (Éditions Apolo, 2000), Émile Cioran, De l’inconvénient d’être né (Erevan, Éditions Inknagir, 2008), En attendant le vote des bêtes sauvages, d'Ahmadou Kourouma (Erevan, Éditions Arax, 2013). Parmi ses traductions vers le français : Avis de recherche, une anthologie de la poésie arménienne (avec Stéphane Juranics, Olivia Alloyan et Krikor Beledian, Marseille, Éditions Parenthèses, 2006), Constitution, poèmes de Hovhannes Grigorian (Manosque, Éditions Propos 2, 2007), et des poèmes d'Henrik Edoyan (Montréal, revue Liberté, 2011, revue Exit, 2014, et revue Les Écrits, 2014).
Elle a participé en tant que traductrice à l'atelier Import / Export Yerevan / Marseille qui s'est déroulé à Marseille en octobre 2013, puis à Yerevan en octobre 2014, avec Karen Antashyan, Claude Chambard, Avag Epremian, Sarak Kéryna, Caroline Sagot-Duvauroux, Chouchanik Thamrazian. Le livre bilingue, résultat de cet atelier, est en cours de publication.


Nounée Abrahamian a débuté la première partie de sa résidence au cipM en mars 2015 (Cahier du Refuge n° 238) et la poursuit durant tout le mois de septembre. Elle travaille à un projet de micro-anthologie de poésie arménienne contemporaine, qu'elle compose et traduit pour le cipM, comprenant notamment des textes de Henrik Edoyan, Avetik Medjlumian, Tigran Paskevichian ; elle poursuit en parallèlle d'autres projets, dont une traduction de textes d'Avag Epremian avec Sarah Kéryna.

-------

Extraits

L'homme entre

L'homme entre
dans les cœurs des autres,
il y ôte ses chaussures
ou bien n’ôte pas,
il y boit du thé
ou bien n’en boit pas,
pose ses pieds sur la table
ou bien ne les pose pas,
il y fait du bruit
ou bien n’en fait pas,
il aime, se désespère, hait
ou bien-pas du tout,
il prend possession des cœurs des autres
ou bien ne prend pas,
mais il oublie entièrement son propre cœur
et le laisse abandonné.


— Traduction en cours de poèmes d'Avag Epremian,
par Nounée Abrahamian et Sarah Kéryna.




voir aussi :
Nounée Abrahamian / Sarah Kéryna (Manifestations)
Nounée Abrahamian (Manifestations)


lire aussi :
243