ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

Atelier Adultes

Printemps des poètes 2016


En partenariat avec la bibliothèque de Bonneveine


en mars 2016, de 14h00 à 16h30

Intervenante :
Sarah Kéryna




« Le Grand vingtième, cent ans de poésie »

Ateliers d'écriture en partenariat avec la Bibliothèque municipale de Bonneveine

Avec
Sarah Kéryna

Le jeudi 10 mars
et le vendredi 18 mars
de 14h à 16h30


Interventions de Sarah Kéryna
dans le cadre du projet d’atelier d’écriture
« Le Grand vingtième, cent ans de poésie »
proposé par Catherine Beauzac au public adulte de la
Bibliothèque Municipale de Bonneveine (Avenue de Hambourg, 13008 Marseille).

Sur réservation : 0491091360
- - - - -


Feuilleter le recueil des textes
des participants à cet atelier


- - - - -


Présentation de l’atelier par Sarah Kéryna :

Marie Noël, Andrée Chédid et Angèle Vannier, trois poètes, trois femmes de ce vingtième siècle, cheminant hors des sentiers battus, solitaires, singulières. Leurs écritures, très différentes, ont en commun : un regard posé sur les petites choses qui nous environnent, un rapport à la spiritualité au sens large, qui constitueraient ce que je nomme un « éloge permanent de la vie » ; ainsi qu’un éclectisme de pratiques qui embrasse la poésie, mais aussi le théâtre, les chansons, les nouvelles.
Ce que je décide de mettre en avant dans leur parcours commun, c’est la présence/mémoire des lieux : ces lieux que nous aimons, où nous nous sentons bien, ces lieux témoins de notre histoire intime ou collective, et chargés de symboles qui reviennent nous hanter.

Je travaillerai autour de ces trois poèmes :

• Marie Noël :
Le joli jardin (1962)

Regarde le joli jardin

Que Dieu nous donna ce matin

Plein de soleil et de fleurs

Aux yeux de toutes les couleurs.

Pour le retenir en lieu sûr

Nous l’avons entouré de murs

Sans quoi la nuit il s’en irait

Faire le fou dans la forêt

Si loin que plus personne après

Jamais ne le retrouverait.

Nous l’avons avec notre clé

La plus solide, la plus forte,

Enfermé derrière une porte

Pour que le Vent, cet endiablé

Voleur volant qui va souffler

Quand nous dormirons ne l’emporte

Pour y loger ses feuilles mortes

• Angèle Vannier :
Présence d'un château

Ce château m'appartient ce soir jusqu'à la gorge
Mon cri nourrit la nuit tournante des couloirs
Et les grands escaliers que mes pas interrogent
Et l'ombre d'un passé qui voûte le miroir

J'ai refermé sans bruit les ailes des horloges
Et décousu tout un réseau de portes vierges
De mémoire
Mon souffle aiguise une épée morte
et mon regard
Ouvre un bal sous la peau d'un crime par hasard

Tous les tableaux que je rencontre me ressemblent
Toutes les rondes que j'allume tournent court
Pourtant je puis ici filer le feu
et tout ensemble
Comme on garde le lit je puis garder la tour

Des eaux remuent sous les paupières de la cendre
C'est un étang
Que j'aimerais ne pas trahir avant le jour
Il portera le même nom que moi les nuits d'orage
Puisqu'il surgit du même sang
Du même amour

Je convoite l'étang mais je garde la tour
Il ne réglera plus les jeux de ton visage
Sur le vol des canards sauvages
Voyez il a changé de cygne entre deux pages
Pour troubler la face du jour


Le sang des nuits. - Seghers, 1966.

(Reproduit dans l'anthologie de Bruno Doucey, Jean-Pierre Siméon,
Emmanuelle Leroyer et Anne Dieusaert :
C'était hier et c'est demain : 65 poètes disparus (Seghers, 2004).


• Andrée Chedid
Le Chant des villes

Je m’attache aux pulsations des villes

A leur existence mouvementée

Je respire dans leurs espaces verts

Je me glisse dans leurs ruelles

J’écoute leurs peuples de partout

J’ai aimé les cités Le Caire ou bien Paris

Elles retentissent dans mes veines

Me collent à la peau
Je ne pourrai me passer

D’être foncièrement :
Urbaine.

Andrée Chedid
Poème inédit commandé par le Printemps des Poètes 2006

- - - - -

Sarah Kéryna

Vit à Marseille. Comédienne de formation. Travaille seule, ou avec parfois d’autres poètes. (Les Cinq sans Edith). Ecrit principalement de la poésie. Nombreuses lectures publiques. Anime des ateliers d’écriture en milieu scolaire et bibliothèques depuis 12 ans.
Editée par leséditionsprécipitées : Les miettes (2007), Fidel Anthelme X : Point de fuite (2001), On a toujours été séparés (2005), D’un lieu (2010), le Bleu du ciel : Rappel, (collection Biennale Internationale des poètes en Val-de-Marne, 2007), les éditions Contre-Pied : D’un été l’autre (2012), Raccords Sainte-Victoire (2014).