ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Pierre Judet de la Combe


Homère et la nature


le samedi 28 septembre 2019, à 20h00



Pierre Judet de la Combe
Homère et la nature
Conférence illustrée

Conférence illustrée par une sélection d’extraits, lus par Michaël Batalla, de la nouvelle traduction de l’Iliade par Pierre Judet de la Combe, à paraître à l’automne chez Albin Michel-Belles Lettres (hors collection) dans le volume Tout Homère, dirigé par Hélène Monsacré.

Le samedi 28 septembre à 20h, cour de la Vieille Charité

Dans le cadre du festival Allez savoir
en coproduction avec l'EHESS



Il n’y a pas de mot pour la nature chez Homère. Un tel mot (phusis) est une invention plus tardive des philosophes. Pourtant, elle est puissante dans ses poèmes, diversement et de manière contradictoire. Elle est monde ordonné, géométrique, avec ses régions définies et mesurables, le ciel, la terre, le Tartare ; mais cet ordre menace de s’effondrer au gré des querelles entre les dieux. Ces querelles portent toutes sur des humains. Elle est aussi forces violentes, dans les tempêtes que rappellent des comparaisons qui cherchent à dire la guerre, ou dans la colère d’un fleuve en révolte contre Achille qui l’encombre de cadavres. Parfois elle s’apaise, dans l’image de l’ordre des saisons. Mais cet ordre signifie pour chacun le fait naturel par excellence qu’est une mort sans au-delà. Elle est déchainement de passions divines et humaines qui ne s’arrêtent qu’au prix d’immenses souffrances. Les poèmes homériques ne cherchent pas à faire la théorie de ces natures, à les unifier, comme le feront peu après Hésiode, puis les philosophes avec leurs cosmologies qui sont aussi des théories de la société. Il en constate l’existence et s’en sert pour tenter de dire la singularité des expériences. Au-delà des ordres naturels, répétitifs et en fait limités car définis, il y a « la prairie infinie des mots », comme le dit un héros de l’Iliade.








Aidez-nous à mieux vous accueillir
dites-nous combien vous serez :
reservation@cipmarseille.fr