ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Propager le poème #2


L’écart absolu


le jeudi 19 mars 2020, à 18h30



Propager le poème
Le Centre international de poésie Marseille au Frac

Une série de rendez-vous qui marque le commencement d’une collaboration nouvelle entre le FRAC et le CIPM en 2020.
Trois rencontres qui abordent le domaine de la poésie contemporaine par le biais de l’édition : un livre collectif, une collection, un éditeur.

#2 L’écart absolu

Avec Michel Giroud, directeur de la collection « L’écart absolu » (Presses du Réel) et Fabien Velasquez, bibliothécaire à l’ENSP Arles.

Le jeudi 19 mars à 18h30, au FRAC
(20 Boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille)

Que va-t-il se passer ce soir ? En quelque sorte, ce sera la surprise. Michel Giroud donnera 7x7 minutes de conférence, sans doute un peu performance.
Durée totale précise 49 minutes. Il sera assisté de Fabien Velasquez. Et il y aura une platine vinyle...



Le Centre international de poésie Marseille au FRAC

Propager le poème. La formule est belle. Outre sa beauté, elle résume parfaitement la mission du cipm, ce centre international de poésie fondé à Marseille en 1990 et qui fêtera sa trentième année d’existence en 2020. Cette mission s’origine d’un constat simple, dont l’évidence indiscutable est toutefois régulièrement remise en question : la poésie existe, elle est vivante et pertinente, vivace et créative, aujourd’hui comme par le passé ; ici en France comme ailleurs dans le monde. La poésie est contemporaine. De la page à la scène, elle articule le présent des mondes et des êtres à celui des langages en réinventant constamment les formes du poème.
Donner accès aux multiples aspects de cette contemporanéité de la poésie, c’est ce que fait le cipm en accueillant, tout au long de l’année, les auteurs et les œuvres qui, indépendamment de leur notoriété publique, sont au cœur de cette pratique essentielle à la vie artistique et intellectuelle.
Au FRAC, avec le FRAC, en 2020, le cipm engage une nouvelle collaboration. Car propager, c’est aussi aller ailleurs, sortir de chez soi, tisser des liens, tracer des chemins. Pour commencer, trois soirées, une par mois : un livre collectif, une collection, un éditeur. Occasion de faire connaissance avec des démarches éditoriales de haute qualité. À des échelles différentes, trois projets singuliers, à la fois parallèles et possibles.

— Michaël Batalla, directeur du cipm