ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

EXPOSITIONS

Giovanni Fontana


Epigenetic poetry


du mardi 1 septembre au dimanche 20 décembre 2020

Avec
Giovanni Fontana



Giovanni Fontana

Epigenetic poetry

Exposition du 11 septembre au 20 décembre

Ouverture au public vendredi 11 septembre à 14h
Performance inaugurale vendredi 11 et samedi 12 septembre à 17h30


Dans le cadre des Parallèles du Sud de Manifesta 13


Exposition coréalisée par la Fondation Bonotto, Alphabetville et le Cipm avec le soutien de l’Italian Council (7e édition 2019), programme de promotion de l’art contemporain italien dans le monde de la Direzione Generale Creatività Contemporanea du Ministero per i Beni e le Attività Culturali e per il Turismo

Sur une proposition de Julien Blaine

Commissaire : Patrizio Peterlini, directeur de la Fondation Bonotto






L’exposition Epigenetic Poetry, spécialement conçue par l’artiste pour le Cipm à l’occasion des Parallèles du Sud de Manifesta 13, présente une série de 22 poèmes visuels sérigraphiés sur supports rigides, l’ensemble composant la partition des interprétations sonores diffusées simultanément. L’installation organise l’espace en un parcours multisensoriel à l’intérieur du poème original ainsi créé. L’articulation des technologies d’impression et de diffusion sonore directionnelle permet de spatialiser l’expérience de la poésie et tend à élargir le concept d'intermédia qui soutient le travail de l’artiste.

Né en 1946 à Frosinone (Italie), performer, architecte, poète visuel et sonore reconnu au niveau international, Giovanni Fontana est l'un des principaux protagonistes des pratiques expérimentales de la poésie. Composées d’appareils électroniques de projection vidéo et de diffusion audio, intégrant des éléments graphiques très élaborés, ses œuvres concrétisent la multi-dimensionnalité de sa recherche autour des modes de spatialisation du poème et de sa plastique textuelle et sonore. À la fois partition et instrument, ses installations et ses performances impressionnent par la rigueur de leur composition et l’importance prêtée par l’artiste au plaisir esthétique de leur réception, en particulier grâce à son travail sur la voix, enregistrée ou en direct.



GIOVANNI FONTANA : AGIR POÉTIQUEMENT SUR LA POÉSIE

Quelque chose m’a profondément marqué dans la manière dont sa voix a « pris l’espace » quand Giovanni Fontana s’est mis à lire ses poèmes, sans autre appareillage technique qu’un simple micro sur pied, au cœur de l’église de Linguaglossa (sic), en Sicile, au pied de l’Etna. C’était en avril 2017, Antonio Presti, collectionneur créateur de la Fiumara d’Arte Foundation, avait eu l’idée d’organiser un événement international en réponse au G20 de Taormine, le G37 SUMMIT OF POETRY.

Nous étions donc 37 et, par l’intermédiaire d’Andrea Inglese, grand noueur de relations entre l’Italie et le monde, quelques-uns et quelques-unes, dont Cia Rinne et moi-même, avions à porter, au milieu des poètes italiens de toute obédience, la dimension internationale du sommet duquel on espérait à la fois qu’il ferait de l’ombre à celui des chefs d’État et qu’il dialoguerait avec les fumées de celui de l’Etna.

D’église en église (c’était comme ça en Sicile), de forêt (le célèbre bosco delle betulle de la montée nord-est du volcan) en jardins, nous nous sommes livrés durant quelques jours à des lectures en série devant des publics étonnamment nombreux et attentifs. Le soir, nous faisions humainement et poétiquement connaissance en partageant les repas succulents qui nous étaient offerts.

Un de ces soirs où nous avions été invités à graver quelques mots sur des dalles d’argile fraîche qu’on allait cuire aussitôt, j’avais inscrit cet espèce d’espoir antithétique : « L’horizon noir ne sera pas toujours noir ». Giovanni quant à lui, plus léger, plus sage, n’ayant sans doute pas très envie de prendre au sérieux la chose, s’était contenté de tracer sur sa dalle un motif fait des lignes oscillantes caractéristiques de ses partitions poétiques, mais sans mot. L’argile fraîche et l’absence du « masque électrophonique et numérique derrière lequel le son est articulé », comme il décrit le dispositif scénique, lui avaient inspiré la potentialité pure.

Délicieux souvenirs d’un printemps sicilien paraissant aujourd’hui fort lointain.

Bien plus tard, il y a peu, étudiant les quelques écrits théoriques du poète disponibles en français, je me suis aperçu qu’à l’intérieur de la théorie « polyartistique » de la performance que propose Giovanni résidait une théorie de la voix conçue comme « fonction d’unification ». Qu’est-ce à dire ? Que l’agencement des différents éléments esthétiques et techniques, combinés puis synthétisés dans le poème via l’acte de sa performance sur scène, ne garantit pas la cohésion de l’objet final. Encore faut-il qu’un liant existe et autorise l’œuvre à faire corps pour agir. La voix est ce liant.

Mais, contexte poétique oblige, si la voix joue ce rôle fondamental d’unification, qu’en est-il du statut du texte ? La singularité de la pensée poétique de Giovanni Fontana tient au fait que, par le truchement de sa théorie de la performance, dérive en définitive une conception du rapport entre texte et voix selon laquelle deux configurations sont possibles : la liberté et le lien. Soit la voix est « libre » de tout texte et c’est l’improvisation de la parole (quitte à ce qu’une transcription après coup restitue un texte résiduel), soit cette voix est « liée » par un texte qui la gouverne en tant qu’il lui préexiste. Ainsi, la pratique de la performance en poésie, et avec elle son histoire, peuvent être perçues comme la quête de la bonne tension entre la voix s’affranchissant de l’autorité du texte et la recherche de formes textuelles génératrices de liberté vocale.

La raison d’être des expositions que le Cipm organise depuis 30 ans étant d’explorer les articulations de la poésie contemporaine aux autres pratiques artistiques, en particulier plastiques et sonores, je me réjouis plus que vivement d’accueillir à Marseille, dans le cadre des Parallèles du Sud de Manifesta cette création originale de Giovanni Fontana, organisée conjointement – et avec la complicité de Julien Blaine – par la Fondation Bonotto, Alphabetville et le Centre international de poésie.

Michaël Batalla, directeur du Cipm



Catalogue de l'exposition
Disponible sur place (25€)





Voir les vidéos des performances inaugurales








PRESSE

IL MANIFESTO
https://ilmanifesto.it/giovanni-fontana-il-corpo-performativo-dentro-la-parola/



ARTSLIFE
https://artslife.com/2020/09/10/giovanni-fontana-nel-progetto-epigenetic-poetry-di-manifesta-13/

SKY ARTE - IL CALENDARIO DELL’ARTE



IL GIORNALE DI VICENZA, 11 Sept 2020



ITINERARI NELL'ARTE
https://www.itinerarinellarte.it/it/mostre/giovanni-fontana-epigenetic-poetry-2046

EXPARTIBUS
https://www.expartibus.it/giovanni-fontana-epigenetic-poetry-al-cipm/

AISE - AGENZIA INTERNAZIONALE STAMPA ESTERO
https://www.aise.it/notiziario-flash/la-poesia-sonora-di-giovanni-fontana-a-marsiglia/149590/159

IN PROVENZA
http://www.inprovenza.it/cosa-fare/manifestazioni-ed-eventi/manifesta-da-palermo-a-marsiglia

IL GIORNALE DELL’ARTE (ON LINE)
https://www.ilgiornaledellarte.com/articoli/marsiglia-manifestamente-mediterranea/133993.html

IL GIORNALE DELL’ARTE (MAGAZINE - n.410, September 2020, pg 28)



9 COLONNE
http://www.9colonne.it/270118/mostre-a-marsiglia-giovanni-fontana-epigenetic-poetry#.X0YDqdMzbOQ

SEGNONLINE
https://segnonline.it/giovanni-fontana-epigenetic-poetry/

PIKASUS
https://www.pikasus.com/giovanni-fontana-epigenetic-poetry/#more-8989

MALACODA
https://malacoda3.webnode.it/epigenetic-poetry-giovanni-fontana-al-cipm-di-marsiglia/

MODULAZIONI TEMPORALI
https://www.modulazionitemporali.it/giovanni-fontana-epigenetic-poetry-in-mostra-a-marseille/

CRONACHE CULT
https://www.cronachecult.it/manifesta-13-marseille-giovanni-fontana-epigenetic-poetry/

ARTE.GO
https://www.arte.go.it/event/giovanni-fontana-epigenetic-poetry/

SCENARIO
http://www.inscenaonlineteam.net/2020/07/20/11-settembre-2020-apertura-mostra-giovanni-fontana-epigenetic-poetry-programma-paralleles-du-sud-di-manifesta-13-marseille/

CRITICA IMPURA
https://criticaimpura.wordpress.com/2020/06/30/giovanni-fontana-epigenetic-poetry-il-poema-come-spazio-sonoro/

CORPO A CORPO
https://www.corpoacorpo.net/sezioni/interconnessioni/fare_rete/giovanni-fontana-epigenetic-poetry-manifesta-13-marseille

ART A PART OF CULTURE
https://www.artapartofculture.net/2020/09/11/103676/

FLASH ART
https://flash---art.it/2020/07/fondazione-bonotto-cipm-centre-international-de-poesie-marseille-e-alphabetville-presentano-il-progetto-giovanni-fontana-epigenetic-poetry/

NUOVA LETTERATURA
https://nuovaletteratura.wordpress.com/2020/07/03/giovanni-fontana-epigenetic-poetry/

ARTE.IT
http://www.arte.it/calendario-arte/mondo/mostra-giovanni-fontana-epigenetic-poetry-69149