ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Anne Calas & Nicolas Pesquès


le jeudi 5 novembre 2020

Avec
Anne Calas, Nicolas Pesquès

© DR



Anne Calas & Nicolas Pesquès
Rencontre/Lecture

Jeudi 5 novembre à 18h30 (heure sous réserve), Cipm

En présence de Vincent Gimeno, Délégué général c/i/r/c/é - Marché de la poésie

Dans le cadre des Périphéries du Marché de la poésie de Paris




Anne Calas a été comédienne et chante aujourd’hui Boby Lapointe, Trenet, Vian.

En 2009 elle publie Chroniques d’ici (livre-cd enregistré par Arthur H et illustré par Jean-Michel Alberola, Item), puis en 2011 La Logique de l’escargot (livre-cd, Janninck, 2011), projet pluridisciplinaire qui a donné lieu à une exposition au musée de la Poste. En 2014, elle fait son entrée en poésie avec Littoral 12 (Flammarion), mais toujours de façon transversale, puisque ce livre est accompagné de paysages sonores. Suivront une, traversée avec Yves di Manno et honneur aux serrures (Isabelle Sauvage).
Enfin à l’automne 2019 Déesses de corrida (Poésie Flammarion).

Depuis 2015, elle anime à Sault-en-Provence Le Grand Sault, lieu de résidences et de rencontres littéraires et artistiques.

annecalas.com / legrandsault.com

Nicolas Pesquès est né le 2 Juillet 1946. Il commence à écrire en mai 1971.
Le poème « La face nord de Juliau » débute en 1980; il compte, en 2009, sept livres publiés.
À l’origine, il s’agit d’une tentative de transposition : appliquer à l’écriture d’une colline ardéchoise l’insistance et l’assiduité de Cézanne sur son motif. Exprimer pas à pas le vif et l’intégralité du paysage. Mais dire une colline, compte tenu des phrases qui la façonnent et du corps qui les éprouve, c’est entrer dans la nuit de l’expression.
Le projet est devenu une aventure. Il a absorbé son questionnement, déplacé les éclairages. Il est happé et repoussé par cette relation qui interroge « la nature des choses » via l’articulation d’un langage.
Le projet est inachevable. En tant que poème, il est imprévisible. C’est du cœur de cette cécité qu’il travaille.
Récemment, il arpente les terres de la couleur ; il y traque l’autonomie des mots, leur limite visuelle, l’appel du hors-langue. 
Les autres poèmes publiés (dont Trois Poèmes, éditions du Limon) peuvent être considérés comme des excroissances, des poussées respiratoires hors du tronc central.
Parallèlement, la fréquentation de la peinture accompagne et nourrit l’ensemble du travail. Nicolas Pesquès est également l'auteur d'essais et de textes sur la peinture et sur des artistes, notamment sur Gilles Aillaud, Anne Deguelle, Jan Voss, Aurelie Nemours etc. ainsi que d'une étude sur la poésie de Jacques Dupin.