ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

EXPOSITIONS

Thérèse Bonnelalbay


Dessins, documents


du vendredi 7 décembre 2001 au samedi 12 janvier 2002

une exposition de :
Thérèse Bonnelalbay

Vernissage le vendredi 7 décembre à 18 h 30
suivi de lectures avec

Tita Reut, Joseph-Julien Guglielmi, Liliane Giraudon, Henri Deluy, Jean-Jacques Viton



L'ordre infime

D'abord, des dates : 1966-1980. Les extrêmes. De l'entreprise dessins de Thérèse Bonnelalbay. Et cette année 1979, la plus féconde. Comme si Thérèse y préparait son départ...
Mardi 16 octobre 2001. À quelques semaines de son exposition au cipM. « Retour » à Marseille où elle vécut de 1951 à 1968, avant l'exil parisien...
Devant moi, les cartons ouverts, les dessins si nombreux que j'y perds la tête ; les animaux et les formes humaines des débuts. Animées d'un noir humour et qui touchèrent tant Dubuffet. Puis, peu à peu, un glissement vers le végétal, l'aérien, l'impalpable trait. L'accession a un ordre infime, infini, en constante métamorphose.
Que choisir ? Je recommence vingt fois. Tout m'attire et me bouleverse. La chronologie me rebute...
Il y a un ordre dans plusieurs sens, une identité du trait, magique, alliant une légèreté de toucher orientale à une expression au plus haut point dramatique.
Le hasard seul conduira mon choix. L'herbe et ses brins pousseront sur les images fortes du souvenir...
Je ne sais où, Thérèse doit dessiner encore et encore. Une cigarette allumée dans la main gauche... Les dessins prolifèrent, la fumée monte. Les deux volutes signent cet indicible espace d'ombres et lumières où un ordre lyrique a brûlé...

Joseph Julien Guglielmi




voir aussi :
Thérèse Bonnelalbay (Manifestations)


lire aussi :
101