ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

EXPOSITIONS

Les autres poètes catalans


Poésie visuelle, livres d'artiste, performance


du vendredi 23 janvier au samedi 28 février 2004

Avec des œuvres de
Maria Cosmes, Olga Delgado, Abel Figueras, Xavier Moreno, Sergi Quiñonero, José Carlos Soto, Col.lectiu Stidna !



Points de rencontre

Au début de la décennie des années 80, avec l’arrivée des libertés démocratiques, l’Espagne est entrée dans un processus de modernisation accéléré, qui aura aussi son reflet dans le monde de la culture. Cette décennie a été celle de la grande explosion de l’art et des jeunes mouvements, celle de l’apparition d’une esthétique innovatrice, qui, avec un grand appui institutionnel, aura son aboutissement dans la Barcelone de 1992. Une fois finis les Jeux Olympiques, l’appui institutionnel a diminué et les artistes ont été obligés de chercher des solutions alternatives pour montrer leur travail. C'est à ce moment que commencent à apparaître toute une série de structures alternatives gérées par les artistes eux-mêmes. Barcelone a accueilli, au début des années 90, une nuée de ces groupes.

Au fil du temps, nombre de ces structures ont disparu, et les artistes se sont intégrés aux circuits habituels de l’art ou – pour ceux qui se consacraient aux disciplines les plus alternatives –, se sont préparés à une traversée du désert en essayant de se maintenir actifs dans un environnement général peu réceptif et avec un appui institutionnel pratiquement nul. Dans la dernière moitié de cette décennie ont resurgi à nouveau ce type de structures, qui, dans de nombreux cas, ne sont pas le fruit d'une nécessité d'adaptation mais d'une volonté de trouver une façon différente de vivre, de créer et montrer les arts les plus alternatifs.

Dans les groupes qui sont encore actifs nous pourrions citer, entre autres, La PAPA, qui organise un festival de polypoésie à Barcelone ; Propost, qui organise le festival de Poésie Proposta ; la Factoría Merz Mail, qui publiait le fanzine d'art postal P.O.BOX et qui actuellement publie 598 et réalise une programmation de radio sur l'art postal et les pratiques alternatives ; club8, difusió de la performance, héritier du Club7 de début des 90, qui organise eBent, un festival international de performance à Barcelone. Parmi ces structures, on trouve aussi l’espai miau, dans lequel nous avons tenté, depuis son ouverture en 1999, d’offrir une sélection du travail artistique qui était fait à Barcelone, dans un environnement le plus ouvert possible.

Grâce à notre activité dans l’espai miau nous avons pu constater le fait qu’à Barcelone, il y avait tout un groupe de personnes avec de nombreux points commun qui avaient seulement besoin d'un lieu où se retrouver et se connaître. C’est ce que nous avons essayé de faire dans l’espai miau, et c’est précisement dans ce groupe regroupé dans l’espai qu’ont été choisis les artistes présentés dans cette sélection des autres poètes catalans.

L’espai miau – en fait, notre maison et notre atelier – fut ouvert en 1999 comme un espace indépendant d’exposition de propositions de risque et de diffusion de la poésie visuelle, entre autres. L’intention était de créer un espace de communication, en promouvant non seulement des expositions, mais aussi des rencontres autour d’une certaine vision de l’art. L’idée de l’espai est de s’écarter du concept traditionnel de salle et d’assumer des propositions plus risquées, pour que les artistes puissent aussi éprouver ou essayer des propositions artistiques nouvelles ; quelque chose que ne permettent pas les salles conventionnelles, et recevoir le retour du public. Dans l’espai, nous avons voulu placer artiste et public au même niveau pour casser les vieilles relations de pouvoir au monde de l’art.

La base de l’espai est le caractère éphémère des actes et l’adaptation nécessaire à un espace qui est fondamentalement domestique. En ce sens, on peut dire que les interventions ont un caractère écologique, dans la mesure où elles doivent s’adapter et respecter au maximum l’environnement où elles sont montrées.

Cette exposition des autres poètes catalans veut montrer le travail d’un groupe de poètes qui sont passés par l’espai miau et qui font partie de ce que je considère comme un des noyaux les plus intéressants de poètes catalans d’aujourd’hui.
Le premier des liens entre les participants de cette sélection est l'âge. La plupart d'eux sont nés entre 1960 et 1970, c’est-à-dire qu’ils ont aujourd'hui entre 30 et 40 ans. C’est ce qui fait que, malgré leur indéniable qualité, ils ne soient pas encore présents dans les études et les textes de référence sur le sujet.
D’autre part, il y a un autre point de contact et de rencontre entre eux, qui est leur participation régulière aux circuits alternatifs de la poésie et l’art. La grande majorité d’entre eux s’est retrouvée autour de l’art postal, en prenant part à l’organisation des Premières rencontres d’art postal de Barcelone, par exemple, ou ont participé aux revues indépendantes publiées par des artistes, comme P.O. Box, Lletra minúscula ou Parking. D’autres points de rencontre ont été des événements comme les Rencontres Internationales des Éditeurs Indépendants à Punta Umbría, entre autres.
[...]

Carlos Pina, hiver 2003, in le ' ' ' Cahier du Refuge ' ' ' 124, janvier 2004






voir aussi :
Les autres poètes catalans - Poésie visuelle, livres d'artiste, performance (Manifestations)


lire aussi :
124