ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

Interventions d'auteurs en milieu scolaire

Ateliers d'écriture au Collège Paul Cézanne avec Rifa't Sallam


Intervention en 2005 - 2006


en décembre 2005

intervenant :
Rifa't Sallam



Le 8 décembre 2005, au cours de sa résidence d'écriture au cipM, l'auteur Égyptien Rifa't Sallam est intervenu dans deux classes du collège Paul Cézanne, à Brignoles, pour y proposer des ateliers d'écritures.
Partant des titres des livres de l'auteur, et sur son modèle stylistique, les élèves ont produit les poèmes retranscrits ci-dessous. Les ateliers ont également été l'occasion pour les élèves d'origine étrangère de faire découvrir à leurs camarades les sonorités de leurs langues maternelles (l'arabe, l'espagnol, le russe, etc.), par la lecture de leurs propres textes ou de ceux de poètes célèbres.


extraits :


Elle me fait signe
bon, madame, les jeunes c'est toujours comme ça !
dans les tribunes du stade les jeunes font des signes,
ou dans la cour :
« toi, viens-là » !

...et pour l'amour
il fait signe.

Houssem Belkhiri


Les fleurs de la belle anarchie sont belles,
mais il y a beaucoup de couleurs,
une terre plein de fleurs
il y a que des belles, et belles
jolies fleurs.

Ilyesse Haddaji


On dirait la fin de la terre !
on dirait la fin de la terre, parce qu'il y a la guerre
et je suis triste pour les filles et les garçons.
Ils sont pas des parents !...

Elle me fait signe
Elle me fait signer les papiers,
Elle me fait signer un texte,
Elle me fait signer mon cahier,
Mais je signe pas les anonymes.

Melissa Cano Martos


La fleur de la belle anarchie
j'aime les choses de l'anarchie
comme les fleurs rouge et noir
qui sont de la même origine.

Elle me fait signe de la main
comme dans la maison quand papa dit « viens là »
ou quand ma soeur fait signe avec sa main
pour demander quelque chose à manger.

On dirait la fin de la terre
mais c'est pas grave
parce que c'est la vie !

Lamia Sassi


On dirait la fin de la terre,
mais c'est triste ça !
Mais... c'est comme la vie !

Les illuminations
c'est comme les couleurs des fleurs
et aussi comme les couleurs des papillons.

Amira Sassi


Il était une fois, j'étais partie avec ma famille à la campagne et j'ai regardé les fleurs comme elles sont belles.
Les couleurs rouges de l'amour.

Amina Belkhiri


On dirait la fin de la terre
Tout le monde qui crève
À cause d'un tremblement
Qu'on a pas entendu

Nenad Nikolic


La fleur de la belle anarchie vaincra
Et la guerre commencera
L'amour disparaîtra
Le mal viendra
Tout le monde va faire n'importe quoi
Et c'est là,
que tout le monde le regrettera

Igor Radzykhovskyy


Les fleurs de la belle anarchie
se battent dans son coeur
Elles déchirent l'amour avec le monde, et les couleurs qui parlent de l'amour.

On dirait la fin de la terre
comme quelqu'un qui se sépare de son amour
comme l'orage qui éclate.

Les illuminations
de l'arc en ciel qui parle de sept couleurs
de la fréquence de l'amour en rouge.

Hayet Berrehaïl


On dirait la fin de la terre
tout le monde triste
tout le monde pleure,
personne n'est joyeux,
personne n'est heureux.
On parle de l'approche de la mort.

Elle me fait signe de la mort,
de sang,
du noir.

Les illuminations
du soleil qui se lève
de bon matin
qui éclaire la terre
et tout le monde a le sourire.

Sofia Ddibha


Non ! pas de Fleur de la belle anarchie !
que des belles et jolies fleurs !
Moi je préfère la couleur jaune comme quand le soleil se tourne.
Et les fleurs qui se tournent avec le soleil
quand elles s'ouvrent le matin.


On dirait la fin de la terre
les gens qui sont malades
ceux qui n'ont pas de travail
et qui ne mangent pas
c'est la fin de la terre.

Leïla Berrehaïl




voir aussi :
Lecture / Rencontre avec Rifa't Sallam (Manifestations)
Rifa't Sallam (Résidences)
Toutes les interventions en 2005 - 2006 (Ateliers)


lire aussi :
141


à télécharger :
' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 141b : lecture/rencontre avec Rifa't Sallam (80 Ko)