ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

Atelier Adultes

Du matin et de l'après-midi


Un atelier à Gardanne 2004/5


De novembre 2004 à mai 2005

un atelier d'écriture mené par le poète :
Pascal Poyet



L'atelier a eu lieu à la Médiathèque de Gardanne un samedi par mois, de 10h à 17h entre novembre 2004 et mai 2005.

Participants : Denise Barbaroux, Marie Barro, Nicole Burioni, Gloria Carcea, Aline Frosini, Sarahh, Jeanne Jourdain, Christiane Josset, Isabelle Leyondre, Mélanie Lusetti, Martine Masut, Catherine Nedelec et Luis Sala.


-

« Les outils inutiles demandent plus d’habileté. » - John Cage, A Year From Monday.


Présentation :

Animer à la médiathèque une série d’ateliers à raison d’une séance mensuelle d’une journée, telle était la proposition. J’ai décidé de consacrer chaque journée d’atelier à un seul écrivain et à l’un de ses livres. Chacun de ces livres montrant une forme d’écriture différente, était aussi l’occasion de repenser notre rapport à la lecture.
Une séance était divisée en deux demi-journées de longueurs identiques. Le matin était consacré au livre que j’avais apporté (observation d’abord, lecture d’un extrait du livre, écoute de l’enregistrement d’une lecture par l’auteur, discussions) et les propositions d’écriture découlaient de nos remarques. L’après-midi chacun reprenait des distances et se penchait sur certains détails. On trouvera dans ce cahier des textes du matin et des textes de l’après-midi.
Ces textes sont présentés dans l’ordre où ils ont été écrits. L’ordre chronologique laissera le lecteur libre des rapprochements, qui ne manquent pas. J’ai fait ce choix parmi tous les textes qui m’ont été confiés au fil des séances, en quantité inégale selon les participants, et dans une matière que j’ai voulue, toujours, « matière à ». Il ne s’agit donc pas d’un recueil, mais autant que possible, d’un retour.
Merci vivement à celles et ceux qui ont suivi ces séances avec autant de bonne humeur et en m’accordant leur confiance.

Pascal Poyet




lire aussi :
Du matin et de l'après-midi