ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Les Intensifs


Poètes du XXIème siècle


le vendredi 17 octobre 2008, à 19h00

Présentation du numéro 735-736 de la revue Critique :
Michèle Cohen-Halimi, Francis Cohen

avec
Emmanuel Hocquard, Françoise De Laroque, Christian Tarting, Sébastien Smirou



Les intensifs, poètes du XXIème siècle est aussi un livre. Un livre intensif où l’on trouve une buse variable, des raves et un colophon. La buse variable est un oiseau intensif. Emmanuel Hocquard l’ignorait peut-être avant de relire son « Théorème » dans le numéro 735-736 de Critique. Les raves désignent une plante potagère dont rêvent un très grand nombre de lecteurs. Quant au colophon, Jacques Roubaud savait sans doute en écrivant « Une virgule suivie du mot ‘vers’ », qu’il apprendrait à relire le livre achevé.
Comme la buse variable nous avons construit des cercles et des cercles de cercles autour des auteurs que nous avons choisis : ils écrivent les uns sur les autres (David Lespiau sur Jean-François Bory et Anne Parian, Éric Pesty sur Pierre Alferi, Françoise de Laroque sur Alain Veinstein...), les uns dans les autres (Emmanuel Hocquard dans Claude Royet-Journoud, Abigail Lang dans Bénédicte Vilgrain...), les uns avec les autres (Isabelle Garron écrit avec Mathieu Bénézet, qui écrit avec Danielle Collobert en citant Roger Giroux et Roger Laporte).
Ce livre intensif commence par nous apprendre à voir ce que lire regarde, lorsque Bernard Noël lit les livres d’Anne-Marie Albiach.
« On est longtemps sans comprendre. C’est étrange : c’est longtemps qu’on est sans comprendre, alors que quelque chose déjà s’y entend, ou peut s’y entendre. Mais c’est plus étrange encore : même ce qui s’y entend demande qu’on comprenne. » écrit Michel Surya lisant Jean-Michel Reynard.
Et la lecture s’achève par un texte de Jacques Roubaud sur ,vers de Roger Lewinter. S’achève non, reprend en forme de post-scriptum avec la lettre de Roger Laporte à Claude Royet-Journoud dans laquelle celui qui, le 24 décembre 1985, s’apprête à publier Une vie se demande « sérieusement qui peut bien s’intéresser à une telle entreprise FOLLE ». FOLLE, c’est-à-dire intensive. [...]

Michèle Cohen-Halimi et Francis Cohen
Extrait du Cahier du Refuge n° 174






lire aussi :
174


écouter :
Des extensions aux Intensifs