ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Les etceteras / Sommaire astral


Présentation des deux nouvelles publications de Joan Brossa


le samedi 1er octobre 2011, à 18h00

Présentation des ouvrages publiés au cipM de
Joan Brossa

par
Glòria Bordons, Marc Audí

Joan Brossa, poème visuel extrait de Les etceteras



Présentations :

Sommaire astral & autres poèmes est le dernier recueil de poésie composé par Joan Brossa de son vivant, fin décembre 1998. Il fut préparé à l’origine pour une présentation publique, qui devait aussi fêter son quatre-vingtième anniversaire, le 19 janvier 1999. Le volume fut imprimé, comme le précise la première édition catalane, le 31 décembre 1998, à temps pour les hommages, mais le hasard voulut que ce fût également le lendemain de la mort brutale de son auteur. La célébration eut bien lieu quelques jours plus tard à Barcelone, mais elle dût prendre la forme d’un hommage posthume auquel le livre, par son contenu, son titre et sa forme, invitait déjà en bonne partie.

Marc Audí, extrait de sa préface à Sommaire astral & autres poèmes, cipM, octobre 2011



Les transferts de l’art à la littérature sont une constante chez Brossa. Dans une interview avec Antonio Molina en 1968, le poète reconnaissait la contamination mutuelle de l’art et de la littérature. Il considérait ces genres comme des manières différentes d’exprimer une même réalité. Beaucoup d’auteurs ont parlé de ce « tout Brossa ». Nous retenons ici, par son importance, l’avis de son ami et collaborateur Antoni Tàpies : « Brossa, néanmoins, est le vivant paradoxe de la ferveur des limites et des métriques et, en même temps, d’un art sans frontières, jusqu’à la destruction des genres. »
Ce destin, déployé à six mains, correspond aux trois éléments essentiels et substantiels de l’ensemble de sa production : la parole, l’action et la vision. Un univers qui, à travers les divers prismes d’un kaléidoscope, propose une leçon de vie : une hétérodoxie constante qui souhaitait ouvrir les mots sur la réalité. « Le jeu doit transcender. Le théâtre, réinventer (nous en sommes toujours à la tragédie grecque !). L’illusion est un moteur qui ne doit jamais s’éteindre. La magie doit être vue comme la nécessité d’une mutation. Les songes doivent être colorés. Les absurdités, arrangées. Et la réalité doit ouvrir ses fenêtres : elle doit être un point de départ et non d’arrivée. »

Glòria Bordons, in ' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 204, octobre 2011




Extraits :

Sommaire astral 1

Sous forme humaine
et habité par le langage,
je jette les dés
et ouvre les livres.
Nul ne danse convaincu.
Les bras ne se lèvent que
pour cogner avec les mains,
non pour tracer des signes.
J’observe les détails du feu
peint de manière à figurer à un visage.
Tout le monde se marche sur les pieds.
Ils décortiquent les fruits et ne les mangent pas.
Les drapeaux sont de la couleur du chaos,
et le serpent est le maître des vivants.
Le sel n’empêche pas la mer de pourrir,
pas plus que les lettres ne correspondent au travail.
La preuve en est que le pouvoir joue le rôle d’unique centre
et dans le monde se produisent des artifices
qui s’accordent sur toutes les conclusions (et sur toutes sortes
de spéculations) qu’il nous faudrait abandonner.
La force des rochers ne pense pas.
J’écris signes et lettres
sur une peau de boeuf.
Je transfère à la pensée
la terre, le ciel et l’eau
et je jette du sable sur un miroir
pour y observer de capricieux dessins
ou bien pour y tracer une lettre.
Année après année,
je griffe la terre de mes ongles
afin de tailler l’ombre
qui me devance et pénètre les racines.

Joan Brossa, extrait de Sommaire astral & autres poèmes, cipM, octobre 2011



Joan Brossa, poèmes visuels issus de Les etceteras, cipM, octobre 2011




voir aussi :
Joan Brossa (Expositions)
Joan Brossa - Les etceteras infinis (Manifestations)


lire aussi :
Les etceteras
Sommaire astral
204 (Joan Brossa)


écouter :
Sommaire astral III [Joan Brossa]