ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Du geste minimum


Charles Reznikoff / Marc Cholodenko


le vendredi 12 octobre 2012, à 19h00

lectures
Marc Cholodenko

à l'occasion de la parution de Témoignage, aux éditions P.O.L de
Charles Reznikoff

présentation
Éric Giraud



Une manifestation organisée dans le cadre des Littorales, le rendez-vous annuel des livres et des auteurs, proposé par les libraires indépendants associés - "Entre fiction et réalité".
Du 10 au 14 octobre - Vieille Charité.


-

Présentation des Littorales :

Entre fictions et réalités
La grande histoire est en marche, franche, incisive et bouleversante. Dans l’immédiateté, de près ou de loin, nous la vivons, la regardons... Quand la littérature s’empare d’une époque dans laquelle elle se déploie, dans les récits de vies, romans autobiographiques, témoignages, ou biographies romancées, les auteurs convoquent le réel au plus près. Ainsi, face aux désirs et espoirs de chacun, face aux épreuves du réel, la littérature décortique ces mythologies individuelles qui discutent volontiers et revisitent en profondeur les fictions collectives dominantes, héritées ou en train de s’écrire...


Extraits :


LA VIE EN SOCIÉTÉ

Elle était dans un champ de coton
près d’une route
et il sortit des pins
à environ quarante-cinq mètres de distance,
chantonnant et sifflotant et s’adressant à elle.
Il l’appela trois fois
et lui demanda qui elle était :
elle ne disait rien.

La quatrième fois, d’un air plus menaçant, il dit :
« Qui êtes-vous, Madame ? »
Et elle répondit : « Qui êtes-vous ? »
« Je m’appelle Jim Skinner », dit-il
– ce n’était pas son vrai nom –

[...]

Charles Reznikoff, extrait de Témoignage, trad. Marc Cholodenko



Les pieds, les caressant assis par terre dos à la lumière de l’âtre vacillant à la limite —comme animant les franges —d’un feu tacite dont la brûlure frappe la conscience de coups sporadiques ainsi que la tentation de porter les mains au-delà des chevilles comme l’une après l’autre le long d’un cordage pour libérer une voilure et inaugurer le voyage figuré vers quoi enfin le soleil ? mais ici réfléchi au miroitement marécageux d’un désir flottant dont l’étreinte trahit la boue qu’elle pétrit alternativement chargeant et allégeant son pas immobile le conduisant jusqu’au bord où un buisson couve l’incendie dont les vagues ondoieront d’autres.
[...]

Marc Cholodenko, extrait de instantanés autobiographiques, in ' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 215, octobre 2012




lire aussi :
215


écouter :
Amelia was just fourteen...
Témoignage (extraits) [Charles Reznikoff]

sur internet :
Charles Reznikoff sur PennSound
Libraires à Marseille et [Libraires du Sud]