ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

IMPORT / EXPORT


Hassan Abdallah, Paul Chaoul, Jean-Charles Depaule, Éric Giraud, Iskandar Habache, Anne Parian, Alain-Christophe Restrat, Abdo Wazen

Beyrouth / Marseille


Un échange de poésie contemporaine
Imprimer cette page

cipM / Dar An-Nahar, octobre 2002
ISBN : 2-909097-43-9




commander





Ont participé à cet échange de traduction : Hassan Abdallah, Paul Chaoul, Jean-Charles Depaule, Éric Giraud, Iskandar Habache, Anne Parian, Alian-Christophe Restrat et Abdo Wazen (traductions collectives).
72 pages.
Ouvrage bilingue (français et en arabe).
Photographies, Jean Marc de Samie.
Remerciements à Mohamed Hraga


-

Présentation :

Quatre poètes libanais et quatre poètes français. Les poètes libanais viennent en septembre 2001 à Marseille pour une semaine. L'atelier de traduction qui a lieu à la Vieille Charité, au cipM, est suivi d'une lecture publique. Les poètes libanais lisent leurs poèmes en arabe et les poètes français les disent dans la version qu'ils ont établie. Ensuite, en novembre, ceux-ci sont accueillis à Beyrouth par leurs hôtes qui vont les traduire à leur tour. Les séances de travail ont lieu rue Hamra, au calme dans la mezzanine du café Modka, dont chaque soir un serveur range les dictionnaires qui lui sont confiés dans un placard de l'office.

À Beyrouth comme à Marseille, la traduction réciproque s'est effectuée sans l'intermédiaire d'un truchement assurant, comme c'est en général l'usage dans ce genre d'exercice, une version informative ou un mot-à-mot : trois des poètes libanais ont une longue pratique de traducteur du français vers l'arabe, et un des français peut faire appel à ce qu'il sait de cette langue.

Progressant à vitesse variable, de lecture à haute voix en vives et souvent longues discussions, selon un jeu précis de questions et réponses à propos de la structure, des mots et des connotations de chaque texte, les uns et les autres se sont attachés à la langue (celle de départ et celle d'arrivée, comme on dit) : à sa saveur, à la manière dont elle est mise en tension dans le poème. À la recherche de l'exactitude, pour le plaisir de l'invention.

Jean-Charles Depaule



Sommaire :

• Hassan Abdallah, Retrouvailles un jour froid [p. 7]
• Hassan Abdallah, Scène bédouine [p. 10]
• Hassan Abdallah, Absence [p. 11]
• Hassan Abdallah, Malentendu [p. 12]
• Paul Chaoul, Un long mois d’amour (extrait) [p. 13]
• Jean-Charles Depaule, Ma vie avec (fragments [p. 15]
• Éric Giraud, Des tâches (entassées) [p. 19]
• Iskandar Habache, Corps [p. 21]
• Iskandar Habache, Mémoire [p. 22]
• Iskandar Habache, L’ami [p. 23]
• Anne Parian, Pierre, Paul ou Jacques [p. 25]
• Alain-Christophe Restrat, L’instinct de ciel [p. 29]
• Abdo Wazen, Religieuse au champs [p. 35]
• Abdo Wazen, Promenade [p. 36]
• Abdo Wazen, Ophélie [p. 37]
• Abdo Wazen, Minaret [p. 38]
• Abdo Wazen, La table [p. 39]



La seconde partie de l’ouvrage est consacrée au texte en arabe (libanais).









commander par chèque
(15.00 € TTC)




lire aussi :
131

voir aussi :
Beyrouth / Marseille (Manifestations)
Beyrouth / Marseille (Traduction)