ACCUEIL
  
CIPM
Présentation
Recrutement
Coordonnées
Adhérer
AUTEURS
PUBLICATIONS
[à télécharger]
Hors collection
CCP - cahier critique de poésie
CCP en ligne
Cahiers du Refuge
Le Refuge
Le Refuge en Méditerranée
Import / Export
Un bureau sur l'Atlantique
Actes de colloques
cent titres
[autres...]
Le Clou dans le Fer
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
Adresses
Liens
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
Expositions
Manifestations
Les Inédits
Résidences
Ateliers
Traduction
Conférences


Après délibérations du jury les 17 et 18 mai 2018,
six candidats sont retenus sur dossier
pour le poste de directeur / directrice du cipM :

Michael Batalla
Guillaume Dollmann
François Lespiau
Pascal Poyet
Amandine Tamayo
Nicolas Tardy

Les entretiens individuels de ces candidats
se dérouleront le vendredi 1er juin 2018.



Le centre international de poésie Marseille recrute un directeur / une directrice. Le poste est à pourvoir le 1er septembre 2018.  Présentation du poste et profil recherché :


1/ Projet et caractéristiques du cipM

Le centre international de poésie Marseille est un lieu de création et de diffusion de la poésie contemporaine.

La poésie contemporaine internationale est son centre de gravité, l'action en faveur de la poésie, son projet. Le cipM met en œuvre une conception exigeante de cette action en faveur de la poésie contemporaine, sans parti pris esthétique, mais reconnaissant la diversité de ses modes d'expression, et de ses relations avec les autres disciplines artistiques. L'institution est au service de la poésie ; elle se doit d'être discrète, voire de s'effacer derrière l'écrit, l'image ou la voix ; elle se refuse à utiliser l'image de la poésie dans des opérations de communication qui lui seraient extérieures.

Cette action est d'abord centrée sur l'art, l'écriture, l'œuvre. Mais elle ne prétend pas se passer du truchement des poètes eux-mêmes. C'est au contraire l'intervention des auteurs qui donne une voix, un corps, une image collective à la présence vivante de la poésie au cipM. Cela est manifeste dans les activités de lectures, d'échanges, les performances, la conception et la réalisation des expositions. De manière peut-être plus originale, les poètes deviennent critiques dans la revue, et participent au développement de la bibliothèque. Leur rôle est ainsi crucial dans l'élaboration d'un corpus intellectuel de la poésie contemporaine qui, pour être la référence propre au centre, n'en a pas moins une influence réelle sur la représentation de la poésie en France et dans le monde. Le livre-anthologie d' Yves Di Manno et Isabelle Garron, Un nouveau monde. Poésie en France 1960-2010, paru en 2017, constitue une validation des choix intellectuels et artistiques du cipM. Il a d'ailleurs été écrit en recourant largement aux collections et aux services de la bibliothèque.

Les poètes sont ainsi les premiers opérateurs du projet du cipM, et leur rôle un élément clé de son cahier des charges. Centre pour la poésie, le cipM pourrait se définir aussi comme un centre pour les poètes, cherchant à associer les auteurs, non seulement à ses principales activités, mais aussi, autant que faire se peut, à son fonctionnement général. Dans cet esprit, le cipM a été présidé, depuis sa fondation par quatre poètes de grande notoriété : Jacques Roubaud, Michel Deguy, Alain Veinstein et Jean Daive. L'horizon du cipM pourrait être celui d'une institution appartenant aux poètes ; ni une académie, ni une école, mais plutôt un laboratoire de poésie partagé avec les publics.

Le cipM agit en faveur de la création poétique en mettant à la disposition des auteurs différents moyens.

La bibliothèque les appuie dans leur travail d'étude et de recherche. La richesse de cette collection gérée par un personnel de haut niveau, expert en poésie contemporaine, en fait la principale bibliothèque française spécialisée de ce domaine. La bibliothèque comprend près de quarante mille livres et autres documents : une collection inégalée en la matière, qui recèle, par exemple, un très grand nombre de livres-objets (exemplaires uniques, souvent), titres de “micro-édition”, documents sonores et vidéos, ainsi que les enregistrements audiovisuels des centaines de manifestations organisées au cipM depuis sa création. La bibliothèque dispose encore d'un remarquable fonds de poésie américaine en langue originale grâce à la donation par Jacques Roubaud de sa “bibliothèque américaine” en 1995. La bibliothèque enrichit son fonds grâce à l'association des usagers du cipM, dont l'intégralité des cotisations est reversée pour l'achat de livres et de revues.

Le centre propose aux auteurs un espace de travail et un environnement favorable à l'écriture à travers des résidences de création, soit à Marseille, soit à l'étranger. Des ateliers de traduction collective, mutuelle et croisée (ateliers Import / Export) permettent par ailleurs des échanges entre poètes de différents pays (Maroc, Tunisie, Liban, Corée...). Résidences et ateliers de traduction sont suivis de rencontres/lectures publiques bilingues, ainsi que de publications.

Les poètes sont aussi invités à participer à un travail de critique en contribuant à la revue semestrielle CCP – Cahier Critique de Poésie, créée en 2000. Depuis le numéro 28 (octobre 2014) seuls les dossiers de CCP, consacrés à un auteur particulier, continuent d'être publiés sur papier. Toutes les autres critiques de livres et de revues sont désormais consultables en ligne, sur le site cahiercritiquedepoesie.fr

L'action du cipM en faveur de la diffusion de la poésie vise au premier chef à permettre aux poètes de faire connaître leurs créations en les présentant eux-mêmes. Elle illustre l'idée des poètes médiateurs de poésie.

A ce titre, le centre organise très régulièrement des manifestations, lectures, débats, rencontres, performances. Ces manifestations prennent souvent la forme de soirées de rencontre autour d'un auteur, qui constituent autant de rendez-vous avec le public et sont le noyau de l'activité d'animation du centre. Elles accompagnent en particulier des expositions de livres, livres objets ou illustrés, manuscrits, photographies, travaux de poètes plasticiens, dans une salle de 200 m2. Le centre organise chaque année entre 5 et 6 expositions visant à tendre les ponts entre poésie et arts plastiques. Ces opérations de diffusion se succèdent à un rythme soutenu. Par exemple, en février/mars 2018, le cipM participe à dix manifestations dont six organisées directement par lui, et quatre ateliers d'écriture. Depuis sa création, il a reçu, toutes opérations confondues, plus de deux mille poètes.

On ne saurait concevoir une action en faveur de la diffusion de la poésie qui ne s'appuie pas sur la publication. Si le cipM n'a pas vocation à être un éditeur classique, il s'efforce cependant de mener une politique éditoriale d'ampleur, par la publication de textes de commande, poétiques, critiques, ou de traduction, dans le cadre de ses activités.

Ces publications sont organisées sous la forme de sept collections d'ouvrages et de deux revues. La plupart des ouvrages proviennent de créations liées aux résidences (collections « Le Refuge » et « Le Refuge en Méditerranée ») ou aux ateliers de traduction (collection « Import/Export »).

Il faut aussi évoquer la collection Hors Collection qui comprend dix livres objets, avec, notamment, des titres de Ghérasim Luca, Alix Cléo Roubaud, Jean Michel Alberola, Emmanuel Hocquard... Outre CCP - cahier critique de poésie, déjà évoqué, le centre publie toutes les cinq semaines Le Cahier du Refuge. A travers l'actualité du centre et sa programmation, cette revue propose des notices biobibliographiques des auteurs invités, des textes et des documents inédits.

Depuis plusieurs années, les activités de publication papier ont été complétées par des publications numériques. C'est ainsi que le cipM propose sur son site une grande base biobibliographique des auteurs de poésie, la consultation de ses archives audiovisuelles, ainsi qu'un certain nombre de livres électroniques et la revue CCP en ligne. Le catalogue de la bibliothèque est également mis en ligne, permettant de savoir si tel ou tel livre est présent.

L'action de diffusion de la poésie vise à atteindre les différents publics du cipM selon un schéma précis et rigoureux. D'une part, les manifestations, expositions et publications s'adressent aux différents publics immédiats du cipM que sont : les poètes, écrivains et artistes ; les amateurs de poésie, littérature et art ; les enseignants et les chercheurs ; les éditeurs, critiques et bibliothécaires. Ces publics immédiats sont aussi les relais, les médiateurs de la diffusion de la poésie vers les différentes catégories de « grand public ». La transition entre publics immédiats et grand public s'effectue d'abord par l'application contraignante mais résolue du principe d'ouverture. Par principe, toutes les actions du cipM sont ouvertes au grand public. Le curieux, le visiteur, l'autodidacte, le touriste sont reçus comme le spécialiste, l'amateur éclairé, l'étudiant ou l'habitué. A titre d'exemple, la bibliothèque est un cas assez rare de bibliothèque spécialisée ouverte librement au public. Ce principe d'ouverture au grand public est renforcé par le libre accès et la gratuité qui caractérisent les manifestations, expositions et la bibliothèque.

Par l'application de ces règles d'ouverture et de gratuité, par son activité régulière de publication, sur papier et en ligne, le centre cherche non seulement à partager plus largement ses activités, mais aussi à œuvrer en profondeur, et sur le long terme, à la diffusion d'une culture poétique. La base biobibliographique, la publication des ouvrages cents titres de poésie... , destinés en particulier aux enseignants et bibliothécaires, l'activité de critique régulière des textes de poésie sont significatifs de cette orientation.

Enfin le centre complète cette action en faveur de la culture poétique par des opérations de sensibilisation à la poésie contemporaine, spécifiquement tournées vers des catégories particulières du grand public. Il organise pour les jeunes publics des ateliers de lecture et d'écriture, animés par des poètes, et donnant lieu à des publications. D'autres stages sont proposés aux enseignants du primaire et du secondaire, aux bibliothécaires et documentalistes soucieux de développer une approche pédagogique et didactique de la poésie. Le centre organise enfin des ateliers d'écriture conduits par des poètes, et ouverts à tous les publics, jeunes et adultes.

Un point important du projet du cipM est qu'il s'appuie sur, et même suppose un lieu. Accueilli, grâce à la ville de Marseille, dans le remarquable édifice de la Vieille Charité, le centre bénéficie de la beauté et de la sérénité de cette architecture, et de la synergie avec les institutions et services proches (EHESS, musée d'archéologie méditerranéenne, musée des arts africains, océaniens et amérindiens, centre d'expositions, café).

Ce lieu est beaucoup plus qu'un local, ou le siège d'une association. Il introduit dans la vie du centre une dimension de programmation, contraignante mais enrichissante, qui va bien au-delà d'un simple calendrier d'activités. En réalité, l'essentiel des activités du cipM trouvent leur traduction concrète dans une forme d'animation du lieu. La programmation temporelle des activités est aussi la programmation des espaces (manifestations, expositions, bibliothèques). Le lieu du cipM est d'autre part l'instrument essentiel de l'activité de diffusion et de son élargissement au grand public. C'est finalement, avec les publications, le vecteur principal de construction de l'image institutionnelle du cipM.

Depuis le début, et conformément à sa vocation de centre international, le cipM a développé des relations avec des partenaires internationaux, notamment méditerranéens, en s'appuyant en particulier sur les résidences et les ateliers de traduction. A Marseille et en PACA, le cipM a développé de nombreux partenariats. Depuis quinze ans, il expérimente et utilise les réseaux numériques : le web, puis les réseaux sociaux (FB). Son directeur a été quelques années président de la Fédération des maisons de poésie (MAIPO), et pendant douze ans président de l'Agence régionale du livre PACA.


2) Le directeur du cipM : profil recherché et procédure de recrutement

Le centre international de poésie Marseille attend de son directeur qu'il atteigne deux objectifs principaux :

1/ Maintenir la qualité des choix intellectuels et artistiques du centre tant en ce qui concerne la programmation des manifestations, que les publications ou le développement des collections

Le cipM a une évaluation tout à fait positive des choix qui ont été faits par la direction depuis sa création. La valeur du corpus intellectuel du centre doit être impérativement maintenue au moins à ce niveau. La qualité des liens avec les poètes est centrale pour le projet du centre.

Le nouveau directeur ne pourra pas se contenter de faire fructifier les références et les relations qui structurent l'activité du cipM actuel et lui donnent son caractère propre. Il devra faire preuve de sagacité et d'intuition, comprendre les tendances en cours, repérer les talents. Par exemple, une réflexion sur la recherche consacrée à la poésie pourrait être entreprise. Dans un premier temps il serait intéressant d'identifier les problématiques majeures, les lieux où elles s'élaborent (universités, écoles d'art, revues...) et les disciplines mobilisées. à partir d'un tel « état de l'art », des chantiers nouveaux pourraient être ouverts.

Quel que soit le soutien qu'il pourra recevoir de l'institution et de l'équipe, le nouveau directeur sera le premier responsable des choix de programmation intellectuelle qui engageront le statut et la crédibilité du centre dans les années à venir.

2/ Relancer le développement du cipM, élargir les financements, rééquilibrer le budget

Le développement du cipM est aujourd'hui arrêté par l'insuffisance du financement, conséquence de la baisse de certaines subventions. Déjà des arbitrages ont dû être pris au détriment des publications et des ateliers de traduction Import/Export. Des mesures d'économie doivent être mises en œuvre dans la période actuelle et le futur immédiat, notamment pour résorber la dette. Néanmoins le cipM doit reprendre son développement en élargissant de manière suffisamment stable ses financements. Toutes les pistes compatibles avec son projet fondamental doivent être explorées.

Le nouveau directeur devra concevoir et mettre en œuvre une nouvelle stratégie de développement sans s'interdire aucune innovation dans ce domaine. Il devra développer les partenariats de l'association et améliorer son image institutionnelle. Il devra gérer les finances de manière rigoureuse.

Le directeur a les prérogatives et les responsabilités pleines et entières de la direction du centre. Il rend compte deux fois par an de son activité devant le CA. Entre ces deux réunions, les pouvoirs du CA sont exercés par le Président et le Bureau du CA qui sont donc les correspondants réguliers du directeur. Le poste comprend les fonctions habituelles d'un poste de direction :

– concevoir et réaliser, avec l'accord du CA, le programme annuel des manifestations, expositions et publications ; expliciter et tenir à jour le projet culturel du cipM ;
– préparer, soumettre, réaliser et rendre compte de l'exécution du budget ; régler les recettes et les dépenses.
– diriger l'équipe de 6 personnes ;
– assurer le secrétariat du CA et du bureau du cipM ;
– représenter l'association sur le plan institutionnel et financier ; gérer les contacts avec les partenaires, en particulier, la Ville, le Département, la Région et l'État.

Certaines activités sont plus caractéristiques. Le directeur devra non seulement participer mais animer les manifestations en soirée. Il devra représenter le centre dans les salons du livre ou de la poésie. Quelle que soit l'étendue des délégations qu'il pourra confier aux membres de l'équipe, il sera responsable devant le CA et le bureau, tant pour l'édition et les manifestations que pour l'administration et les finances.

Idéalement le/la candidat/e devrait réunir les compétences suivantes :

– une excellente connaissance de la poésie contemporaine lui permettant de faire des choix intellectuels et artistiques avisés sur le plan de la programmation et des publications ;
– de bonnes connaissances d'autres expressions artistiques : art plastique, photographie, cinéma...
– une expérience réussie dans le pilotage stratégique d'une association ;
– une capacité évidente à animer un lieu culturel ;
– les qualités nécessaires à une fonction de direction ;
– de bonnes connaissances des moyens de communication, classiques et numériques ;

Le centre international de poésie Marseille est cependant disposé à examiner les candidatures les plus diverses, sans écarter par exemple les réponses de jeunes candidat/es disposant d'une bonne formation intellectuelle et d'une grande énergie.

Les qualités suivantes sont bienvenues : autonomie, vision stratégique, opiniâtreté, capacité à négocier, intégrité, respect des créateurs et de leur œuvre, capacité à entretenir et élargir ses connaissances, qualités d'écriture, goût pour l'édition.

Le poste est un poste à temps plein, avec une période d'essai de six mois, et une rémunération mensuelle nette de 2800 euros. Il est nécessairement basé à Marseille. Il exige une certaine disponibilité (soirées ; samedis ; déplacements).

Les candidatures sont à adresser au plus tard le 15 mai 2018, par courrier papier uniquement. Les candidats doivent envoyer leur proposition dans une enveloppe blanche portant exclusivement la mention « candidature directeur du cipM », laquelle enveloppe est placée dans une autre adressée à Jean Daive, président du cipM, à adresse suivante : cipM, centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille.

Chaque candidat/e joindra :
– une lettre de candidature ;
– un curriculum vitae ;
– un document présentant son analyse et ses propositions pour la structure.
Dans ce dernier document, le candidat doit s'exprimer sur sa perception et son analyse du cipM aujourd'hui, puis formuler des propositions quant aux changements ou développements qu'il souhaite mettre en œuvre, concernant soit un secteur particulier d'activité, soit l'orientation générale du centre. Ce document est limité à 6000 signes, espaces compris.

Les candidatures seront examinées durant la seconde quinzaine de mai. Les candidats sélectionnés sur dossier seront reçus durant la première quinzaine de juin pour un entretien. Le choix final aura lieu avant le 30 juin 2018, pour une prise de fonction souhaitée le 1er septembre 2018.

 




 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 35
ACTUALITÉ
manifestations :
Marché de la poésie 2018
des films parlés #3 / Jusqu’à l’usure du langage 
Carte blanche au festival Livraisons
ateliers :
Écrire le rêve
Ateliers dans 4 bibliothèques de Marseille
vient de paraître :
269
269

en écoute :
Ly Hoang-Ly
Jean-Pierre Bertrand
Estella Comellas
Daniel Charles
Jena Osman
Hélène Gerster
Christophe Tarkos
Shuntaro Tanikawa

Mentions légales Crédits Coordonnées