ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

« La voix-de-l'écrit »

À partir de Nathalie Quintane


De janvier 2004 à avril 2004

un atelier proposé aux étudiants en théâtre de l'Université de provence, dirigé par :
Nanouk Broche



La caractéristique de l’écriture de Nathalie Quintane c’est de produire chez le lecteur des déplacements de regard ou de pensée, des retournements, des détournements, des étonnements. Sur des sujets apparemment saturés ou anodins : Jeanne Darc, chaussures, Saint Tropez, une vache, Kalashnikov...
C’est d’ailleurs ce qui attire et séduit d’abord les lectrices de l’atelier : ce regard « délirant » disent certaines, étrange, porté sur le quotidien.
Quintane définit précisément son entreprise qui, partant donc d’un lieu commun occupé, vise à tenter une ultime réappropriation du mythe (re)devenu espace et temps indéterminés, pour, peut-être, un désenclavement final...
La difficulté de la lecture publique tient à cela : produire chez le spectateur-auditeur le déplacement que l’écrit opère dans le temps indéterminé de la lecture intime. (L’écueil serait de se vautrer dans l’absurde en s’arrêtant au premier renversement de doxa.)
Les répercussions et les déplacements vont plus loin que la phrase elle-même, d’où l’utilisation des blancs dans la typographie, ou de grandes parties de page blanche – temps ou silence dans la lecture à voix haute. C’est dans les creux, et « entre » que l’écriture opère.
L’exemple le plus simple est celui de Camarades, où il faut toute une page pour le temps de vision et de répercussion d’une seule phrase.
Mais Quintane travaille de plus en plus sur la longueur, livres entiers (Jeanne Darc, Formage, Une Américaine), aux étapes complexes, nécessaires au désenclavement, dont nous espérons que la lecture de fragments n’empêchera pas le processus.
[...]

Nanouk Broche, extrait de « désenclavement », in le ' ' ' Cahier du Refuge ' ' ' 126, avril 2004





Calendrier des lectures :
cipM: 16 avril à 19 h 00
Théâtre Vitez : 13 mai à 20 h 30
Bar de la Belle de Mai : 14 mai (avec Bancs Publics)
Bibliothèque de Lourmarin : 18 mai à 20 h 30




voir aussi :
À partir de Nathalie Quintane (Manifestations)


lire aussi :
126