ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Anne Le Troter


Anne Le Troter



Anne Le Troter est née en 1985, à Saint-Etienne. L’encyclopédie de la matière a été le scénario d’un travail plus vaste de déductions logiques de pensées s’axant autour d’enregistrements sonores, issus d’improvisations, liés ou non à des performances. Des exercices spontanés et réguliers de culture générale collective lui ont permis de dégripper l’instinct des méninges pour se rendre vers elle, la matière – la matière sonore, en vidéo, en sculpture, pour revenir ensuite au texte.



Extrait :

N’as-tu jamais pensé à l’air qui se frotte à toi ? C’est indécent, certes, mais obligatoire. L’air n’est ni masculin ni féminin. Je ne parle pas du substantif masculin d’un « air », mais bien de sa matière, puisque l’air que je suis en train d’avaler n’a pas encore de genre. On dit une aire d’autoroute, comme un bol d’air frais après le grand chassé-croisé des vacances. Expression tout à fait étrange puisque marquant le besoin d’un réceptacle pour le/lala/le (ou lea, le genre de on) quantifier cet/cette air(e), comme l’eau. Et d’ailleurs, lorsque je plonge dans une piscine aux bords bien délimités, sous l’eau, je pense à la masse me serrant de tous côtés et dans laquelle j’expulse de l’air, tout doucement, par mes narines, pour éviter de boire la tasse. Bref, l’air a-t-il/elle-elle/il (ou ille l’autre genre de on) besoin de passer par un corps sexué pour avoir un article qui compte ? L’air que j’expire est-elle féminine puisque j’ai un sexe féminin ? Si tel est le cas, comment cela se passe-t-il lorsque MON air en rencontre un autre ?

Extrait de Lilelalair de Anne Le Troter



Vous pouvez consulter des pièces sonores et des vidéos d'Anne Le Troter sur anneletroter.tumblr.com




Cahiers du Refuge :
220

interventions au cipM :

Courts lettrages (Manifestations)