ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Claudie Lenzi


Claudie Lenzi



Claudie Lenzi se définit comme poète et plasticienne “Otorigène*”

* Otorigène : peuplade qui vit dans l'entre-deux, au milieu des végétaux, plus partculièrement ceux à feuilles dures et sures. Les otorigènes sont des êtres durs de la feuille, à tel point que lorsqu'ils pensent feuilles, ils parlent seu(i)l ...à deuil....... Claudie LENZI

Claudie Lenzi a créé le terme OTORIGÈNE pour désigner la peuplade à laquelle elle appartient, une peuplade qui vit dans l'entre-deux, entre bruit et silence, où se profile la ligne du mal perçu. Tout au long de son histoire, l'otorigène livre un combat entre son et sens. Elle s'efforce ainsi, en démontant les mots, de démontrer leur incertitude à tout dire dans un seul domaine, qu’il soit oral ou visuel.

Travaille sur les altérations sonores du langage et leurs mises en forme poétiques.

Au cours de ses lectures-action-trituration, elle a recours à des moyens plastiques qui visent à mettre en difficulté un texte lu et ceci afin de témoigner des caprices de la langue

claudie.lenzi@wanadoo.fr





Depuis 1993, parallèlement à l'écriture, l'otorigène s'adonne à ses deux passions: sa collection photographique d'“OTOportraits” de feuilles-oreilles de poètes et la fabrication de ses “Machines à lire”, sorte d'objets d'écriture et de lecture, lumineux, mobiles et sonores.
Les machines à lire sont construites pour être accessibles à tous, sans descrimination. Elles donnent à toucher et à entendre pour les déficients visuels et à voir pour les déficients auditifs.

Ouvre “La Quincaillerie” de son village, comme lieu de création, promotion et diffusion des poésies et Arts contemporains

Codirige les éditions Plaine Page

Cofondatrice depuis 1993, avec Eric Blanco écrivain, de l'association Le Signal Curieux, structure de travail qui interroge l'écrit et ses liens avec d'autres domaines artistiques. Le Signal Curieux organise des manifestations, expositions et lectures publiques et intervient auprès d'institutions et publics différents (mairies, bibliothèques, hôpitaux, maisons d'arrêt, écoles spécialisées pour déficients sensoriels...) pour des actions ponctuelles et évènementielles autour de la poésie.

Poursuit, depuis 1996, un travail avec les déficients sensoriels d’une école d’éducation spécialisée à Marseille sur le questionnement : “En quoi le traîtement poétique et plastique d’un texte peut aider l'enfant déficient auditif dans l'apprentissage des langues ?”. Démarche qui lui a permis d'acquérir la L.S.F.(Langue des Signes Française)

Publications :

Les Otorigènes, Alliance Française, Espagne 2002
Spirit/u-elles Récidive, éditions Fax et Plaine Page
14 Carbones Spirit/u-elles, éditions Nèpe
Cela qui manque, Artothèque, Île de La Réunion
Semainiers, ICOHD, Europia, Paris 1994
RèveMarieAnne, éditions Plaine Page


en revues:

• Action poétique
• (Doc(k)s,
• Kyé, Le jardin d’essai
• Les cahiers de la Vache folle, Périples


Nombreuses lectures-actions dans la rue, les musées, les bibliothèques, galeries :
• “Voix de la Méditerranée” Lodève
• “Forum poésie”, Conseil général 13
• “Le Printemps des poètes”, Menton;
• “Muses dans les musées”, Musée Cantini, Marseille
• “Poésies sans frontières”, Menton...



Principales expositions :

Les Otorigènes, Barcelone/Sabadell, Espagne
Cent ans de Poésia Visuale, Mantoue, Italie
EroticArt, Nicosi, Chypre...
Par les yeux du Langage, Marseille
Centre National de l’écrit et du document, UER Rouen
Semainiers ICODH (international conference of drawing and handwritting), Sup telecom, Paris
14 Carbones, Cipm, Marseille




Cahiers du Refuge :
33

interventions au cipM :

Forum de la poésie 2002 (Ateliers)