ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Laterna Magica


"Pulcinella" & autres film


le vendredi 11 décembre 2009, à 18h00



Séance unique au cipM

En partenariat avec Fotokino, dans le cadre de Laterna Magica.



Programme :

Pulcinella
E. Luzzati et G. Gianini (Italie-Suisse, 1959-1985, 57’)

Un programme inédit qui propose l’intégrale des fabuleuses adaptations en papiers découpés qu’Emanuele Luzzati et Giano Gianini ont consacrées aux opéras de Gioacchino Rossini. Avec l’aimable contribution de la Cineteca italiana.

Polichinelle
Dans une petite maison au pied du Vésuve vit un drôle de coquin. Menteur et paresseux, Polichinelle joue bien des tours à son entourage. Avec : Polichinelle, Polichinelle et le Jeu de l’oie, Polichinelle et le Poisson magique, Le Duo des chats.
La Pie voleuse
Trois rois, avides chasseurs, voient leur plaisir contrarié par une pie espiègle qui tente de préserver le droit des oiseaux à vivre dans la forêt.
L’Italienne à Alger
Emportée par une terrible tempête, la barque d’Isabella et Lindoro échoue au pied du château du sultan, qui brûle désormais de capturer Isabella et d’en faire la reine de son harem.



Pulcinella sera précédé de :

Tante Chinoise et les autres
de David Perlov (France, 1957, 17’), présenté par Nathalie Jungerman.

Marguerite Bonnevay imagine l’histoire de Tante Chinoise en 1894, alors qu’elle n’a que douze ans. Fasciné par l’humour et la beauté des dessins, David Perlov, grâce au soutien de nombreux artistes (Vieira da Silva, Prévert, Calder...) en fait la matière de son premier film. Nathalie Jungerman, petite-nièce de Marguerite, nous présentera cette projection à l’occasion de la publication, cent quinze ans plus tard, de Tante Chinoise et les autres (éd. La Table Ronde).



Et suivi de :

Allegro non troppo
Films peints en musique.

Après l’hommage à Rossini, et un petit entracte, une courte séance prolongera la soirée en mélodie avec trois films peints, grattés et mis en couleurs par des maîtres du genre. L’indémodable Rainbow dance de Len Lye (Royaume-Uni, 1936, 5’), le génial Caprice en couleurs de Norman McLaren (Canada, 1949, 8’) et l’envoûtant Yours de Jeff Scher (États-Unis, 2007, 4’).




lire aussi :
185

sur internet :
Fotokino