ACCUEIL
  
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

RéSIDENCES

Jean-Michel Espitallier

Imprimer cette page


en 2010

En résidence à Tanger en novembre / décembre 2010
Jean-Michel Espitallier



Depuis l’an 2000, le cipM initie de nombreuses opérations à Tanger (présence continuelle au Salon du Livre, organisation d’un atelier de traductions croisées entre trois poètes marocains et trois poètes français, soirées de lecture de poètes, de présentation du volume "Cent titres de poésie de langue arabe").
Trois premières résidences ont été organisées en collaboration avec l’institut français de Tanger / Tétouan : Emmanuel Hocquard en 2006, Pascal Poyet en 2008 et Philippe Pigeard en 2009.
Cette année, avec le soutien de la cinémathèque de Tanger, Jean-Michel Espitallier est accueilli en résidence à Tanger.



Une lecture publique du travail de Jean-Michel Espitallier aura lieu
Le mercredi 1er décembre 2010

Cinémathèque de Tanger
Cinéma Rif
Grand Socco
90000 Tanger (Maroc)
+ 212 (0)539 93 46 83





Poète inclassable, Jean-Michel Espitallier (né en 1957) joue sur plusieurs claviers et selon des modes opératoires constamment renouvelés. Listes, détournements, boucles rythmiques, répétitif, proses désaxées, faux théorèmes, propositions logico-absurdes, sophismes tordent le cou à la notion si galvaudée de poésie en inventant des formes neuves pour continuer de faire jouer tout le bizarre de la langue et d’en éprouver les limites. Entre rire jaune, tension comique, syllogismes vides et dérision, la poésie de Jean-Michel Espitallier, proche en cela de l’art contemporain, use de la plus radicale fantaisie pour faire voler en éclat et problématiser encore davantage, la notion de genre et de frontières esthétiques (donc éthiques…).

Cofondateur de la revue Java, coordinateur du dossier sur la « Nouvelle poésie française » au Magazine littéraire (mars 2001), il est l’auteur de plusieurs livres, dont le très controversé Pièces détachées : une anthologie de la poésie française aujourd’hui. Il travaille actuellement sur plusieurs projets multimédias.




lire aussi :
Un rivet à Tanger
195