ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

Michèle Métail - Le cours du Danube / Gigantexte n°12


Vernissage - présentation - lectures


le vendredi 28 septembre 2012, à 18h30

Vernissage de l'exposition consacrée à
Michèle Métail

suivi de "... de la langue", une lecture de
Michèle Métail

et d'interventions de
Vincent Barras, Jean-Pierre Bobillot, Alain Frontier



Extraits :

1. En septembre1972 titulaire d’une bourse, je pris l’Orient-Express jusqu’à Vienne. Durée 16 h, couchette supérieure. Peu enthousiaste à l’idée de partager une chambre en cité universitaire, je cherchai un studio à louer et m’installai à Wien 15. 48/18 Flachgasse.
2. Après une licence d’allemand, rédaction d’un mémoire de maîtrise sur les rapports entre texte et musique dans l’opéra « Lulu » d’Alban Berg. En parallèle, cours d’électroacoustique à la Hochschule für Musik.
3. Exploration de la ville dans ses moindres recoins. En octobre au bord du canal du Danube je découvris sur un bâtiment l’inscription «DDSG » : «Donau-Dampfschifffahrts-Gesellschaft ». Aussitôt me revint le Donaudampfschifffahrtsgesellschaftskapitän, mot composé que les enfants répètent pour s’amuser : Le capitaine de la compagnie des voyages en bateau à vapeur du Danube. Ce pourrait être le début d’une histoire. Elle s’appellerait « Compléments de noms ».
4. Le soir j’inscrivis le mot sur une feuille, accrochai un nouveau substantif, puis un autre, par curiosité. L’extension par ajouts successifs rendait vite l’ensemble illisible. Il fallait conserver le même nombre d’unités, six, en poussant un mot vers la sortie à chaque nouvelle introduction. Je traduisis les premiers mots écrits en allemand, en français ils donnaient des phrases. Du fait
de leur isométrie je les nommai vers.

le capitaine de la compagnie des voyages en bateau à vapeur du Danube
la femme du capitaine de la compagnie des voyages en bateau à vapeur
la fille de la femme du capitaine de la compagnie des voyages en bateau
le chien de la fille de la femme du capitaine de la compagnie des voyages
la niche du chien de la fille de la femme du capitaine de la compagnie
le tapis de la niche du chien de la fille de la femme du capitaine
la couleur du tapis de la niche du chien de la fille de la femme

5. En 1971 j’avais fait la connaissance de Louis Roquin lors d’un concert à la Biennale de Paris. Par son intermédiaire j’assistais aux réunions hebdomadaires du GERM, le Groupe d’études et de réalisations musicales fondé par Pierre Mariétan, qui rassemblait des compositeurs interprètes. Le groupe fut le premier en France à jouer les oeuvres des répétitifs américains, notamment Terry Riley. Je suivis l’enregistrement de « In C », une pièce dans laquelle 53 formules sont répétées ad libitum en une lente et progressive modulation.
[…]

Michèle Métail, extrait de L'infini moins quarante annuités, in ' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 214, septembre 2012




Pour les 40 années de compléments de noms de Michèle Métail, cinq extraits de la pervenche de madagascar (cathanranthus roseaus g. don), en hommage aux vers 2873 à 2878 des 2888 Donauverse (aus einem unendlichen Gedicht), Edition Korrespondenzen, Vienne, 2006

I
La petite pervenche, vinca minor, à petites doses, tout autour du monde, son nom pervincere, pour vaincre la constipation (chez les Indiens), la toux (chez les Sahéliens), les vers (chez les Sénégalais), les plaies (chez les Brésiliens), le paludisme (chez les Vietnamiens), le diabète (chez les Anglais, les Réunionnais, les Sud-Africains), la faim (chez les Malgaches, les Français), les spasmes (chez les Antillais), l’atonie, la vieillesse et la mort (elles vaincront).
[…]

Vincent Barras, in ' ' ' Le Cahier du Refuge ' ' ' 214, septembre 2012




voir aussi :
Michèle Métail (Expositions)


lire aussi :
214 (Michèle Métail)


écouter :
Compléments de noms
Poésie c'est