MANIFESTATIONS

Christophe Fiat


Performance hors les murs/Solo


du vendredi 28 mai au samedi 29 mai 2021

Avec
Christophe Fiat

©D.R.



Christophe Fiat

Tea Time & Mal de mer
Vendredi 28 mai de 17h à 20h, Médiathèque Chalucet, Toulon

Dans ÉPOPÉE, il y a POP !
Samedi 29 mai à 17h, Cipm
Jauge limitée à 25 personnes. Réservation recommandée sur reservations@cipmarseille.fr




Vendredi 28 mai 2021 de 17h à 20h00, Médiathèque Chalucet, Toulon
Tea Time & Mal de mer


En partenariat avec le Les Eauditives et Plaine Page, Zone d’intérêt poétique

Programme

- 17h, performance de Chiara Mulas
- 17h30, rencontre Littéraire avec Serge Pey animée par Maryvonne Colombani
- 18h30, Performance de Christophe Fiat

Christophe Fiat nous fait partager deux solitudes. Dans Tea Time (adapté de son livre éponyme), une femme radiographie les collisions de notre époque, chez elle, tous les jours à l'heure du thé et dans Le Mal de Mer (texte inédit), c’est le personnage de Daniel Defoe, Robinson Crusoé qui surgit dans un récit endiablé dont il est le antihéros.

Dans une langue énergique et caustique mêlant épopée et embardées lyriques, cette lecture, accompagnée d’une guitare électrique, fait entendre le fracas et les rumeurs de notre monde dans ses obsessions et ses dérives. 

Le programme du Festival Les Eauditives est à télécharger ici


Samedi 29 mai 2021 à 17h, Cipm
Dans ÉPOPÉE, il y a POP !

Jauge limitée à 25 personnes. Réservation recommandée sur reservations@cipmarseille.fr

Les Solos du Cipm peuvent prendre diverses formes : de la lecture à la performance, de la conférence à la discussion, en fonction de la spécificité des pratiques et des aspirations des invités. L’enjeu de cette forme de rencontre consiste pour l’auteur en un parcours rétrospectif et réflexif à travers son œuvre, quelle que soit le degré de développement de celle-ci.



Quand je dis que dans ÉPOPÉE, il y a POP, j’exagère. Je force la langue. Je corromps l’étymologie de cette forme littéraire vieille comme le monde issue certainement de l’Iliade. J’en force l’interprétation pour y faire entendre la syllabe POP, culture (on dit la Pop culture) si proche de nous, inspirée d’univers tout fait : icônes, idoles qui s’agitent et qui brillent entre folklore et idéologie.

Vingt ans que j’y travaille, que j’y trouve l’énergie d’écrire et de publier des livres d’où surgissent Lady Di, Cosima Wagner, Sissi, Batman, Stephen King, Godzilla, La Comtesse de Ségur, Marcel Pagnol et dernièrement une inconnue énigmatique dont chaque Tea Time est l’occasion pour elle d’en découdre avec notre époque crépusculaire : « Si j’avais su, j’aurai fait la scream queen dans un film d’horreur… » dit-elle.

—Christophe Fiat