ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

Stages de sensibilisation

Enseignants de classes élémentaires (2)


De décembre 2005 à mars 2006

intervenant :
Pascal Poyet



Les mercredis 14 décembre 2005 et 8 février, et 22 mars 2006 à la bibliothèque du cipM, de 9h à 12h


Présentation :

"Atelier de sensibilisation à la poésie contemporaine à destination d’enseignants du primaire (projet de déroulement) - Circonscription Marseille 13.

Dans chaque séance de 3 heures seront évoquées plusieurs œuvres particulières (textes ou même livres) de poètes contemporains. Chacune de ces œuvres sera abordée oralement, par la discussion, selon tous les modes d’approches pouvant opérer, c’est-à-dire non seulement la lecture mais aussi la description de ce que l’on voit avant de lire ainsi que l’inventaire des différents éléments qui concrètement composent le texte ou le livre et les liens qu’ils ont entre eux. En effet, peut-on lire de la poésie sans interroger nos modes de lectures ? Entreprise collective, faite de remarques tous azimuts qui lentement investissent l’œuvre comme on investit un lieu, et en font percevoir le sens.

Dans le cas de textes à partir desquels j’ai déjà travaillé dans le cadre d’ateliers d’écriture (et notamment dans le cadre scolaire) : raconter, discuter le déroulement d’une séance et les réactions face au texte et à la contrainte d’écriture. Lire des textes écrits dans ce contexte. Essayer les contraintes proposées – ce qu’on peut le faire selon les cas individuellement ou sur le mode de la discussion.

On pourra donner à chaque rencontre une orientation plus particulière, à travers une question qui traverserait les œuvres abordées mais aussi, dans le même mouvement, des questions pourraient sortir de la discussion et du rapprochement de plusieurs œuvres. Notamment sur les rapports que la poésie contemporaine entretient avec la langue et plus particulièrement avec la syntaxe d’une part, avec la sonorité d’autre part ; sur la façon dont la manipulation des mots modifie la perception du monde ; ou encore sur la question du sens et du flottement du sens, etc. On tentera, peut-être pas de répondre, mais d’ « avancer » dans chaque question par la « lecture » d’une nouvelle œuvre.

3 axes donc, constamment entremêlés et « mis sur la table », faits d’approches des textes, d’expériences (et souvenir d’expériences), de questions traversant les différentes séances."

P. P.