ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

ATELIERS

Forum de la poésie

Forum de la poésie 2010


De janvier 2010 à mars 2010

Intervenants :
Paul Anders, Arno Calleja, Florence Pazzottu, Nicolas Tardy, Emmanuelle Bentz, Samuel Rochery, Anne Houdy



Lecture publique de tous les textes, le mardi 25 mars 2010 au Collège Jean-Claude Izzo (matin) et à la BDP (après-midi).




• Collège Jean Jaurès (Peyrolles-en-Provence)
Avec Paul Anders, Geneviève Boyer (enseignante) et une classe de 4è.

Je vous proposais d’envisager ces dix séances de poésie, comme un voyage. Partir, hors des sentiers battus du français. Désécrire, oublier, détisser le texte, faire sienne la matière de la phrase, la malaxer avec vos mains, vos bouches, vos interrogations. Passer par le dessin des mots silencieux, les découvrir en les traçant, les reconnaître, les nommer.
Du chemin parcouru ensemble, je suis sûre que vous vous souviendrez dans cet arbre, dans cet arbre de Jacques Roubaud, de la folle expérience d’écrire vos paroles vivantes à la vitesse où elles se propageaient dans la salle de classe. Du vertige d’écrire à la manière de Ghérasim Luca et de la grisante liberté que cela donne pour parler d’amour, de la vie... de Petite, de Florence Pazzottu, d’ « écrire avec les oreilles » dans les carnets de sons et du texte Je grandis d’Ulf Karl Olov Nilsson, ou l’étonnement et le plaisir de commencer un texte en se mesurant.

Paul Anders



• Collège Les Matagots (La Ciotat)
Avec Arno Calleja, Mesdames Tourneur & Sassatelli (enseignantes) et une classe de 6è.

Accueilli par Madame Tourneur et Madame Sassatelli dans le grand CDI du collège des Matagots à la Ciotat, je me suis retrouvé devant vous, le 4 janvier 2010 et, commençant à peine à parler, j’ai senti qu’une belle aventure allait commencer. J’ai eu un vrai plaisir à me retrouver devant votre classe pétillante, ouverte aux expérimentations et prête à me suivre, sans peur ni a priori, là où le roulement des mots nous emmènerait.

Nous avons lu et écouté quelques auteurs actuels, appréhendé certaines formes d’écriture pour, s’en imprégnant, exprimer certains états de notre être, certaines possibilités de langage.

Voici ici quelques-uns de vos poèmes.

Arno Calleja



• Collège Françoise Dolto (Saint-Andiol)
Avec Anne Houdy, Christine Portal (enseignante) et une classe de 5è.

Chaque mardi j’ai suivi la contre-allée, laissant le champ de pommiers à ma droite. J’ai croisé ce cavalier au trot, puis j’ai longé la cour de récréation du Collège Françoise Dolto. Chaque mardi, nous nous sommes retrouvés au CDI pour découvrir les poèmes de Jacques Rebotier mais aussi ceux de Jean-Jacques Viton, de Valérie Rouzeau... Curieux, parfois agité, chacun écoute et veut voir comment c’est écrit sur le papier. Les livres ouverts passent de main en main. On regarde la position du texte sur la page, on touche les mots avec les doigts. Je reprends ma lecture à haute voix et perçois dans vos yeux, cette lueur d’étonnement qui prouve que le poème vous est parvenu. Le long silence empreint de gravité, précède le bruit du stylo qui rature. Très vite, il faut une autre feuille. Pas simple, écrit Luc. Passé simple, passé pas si simple, passé complexé, pas si compliqué... et soudain son visage s’anime, il a trouvé quelque chose ! On l’écoute. On partage aussi quelques fous rires. Je quitte le collège, laissant le champ de pommiers à a gauche et le cavalier derrière moi.

Anne Houdy



• Collège Sylvain Menu (Marseille)
Avec Florence Pazzottu, Séverine Bernard (enseignante) et une classe de 5è.

Les rencontres dans la classe de Mme Séverine Bernard m’ont laissé l’impression d’une sérénité telle qu’on la rencontre assez rarement en collège. L’humour de ces très jeunes adolescents, leur curiosité, alliés à des capacités d’invention singulières et des dons de petits philosophes, ont si bien porté les séances qu’il me semble au fond avoir très peu travaillé. Peut-être seulement ai-je écouté, recueilli, ainsi qu’ils l’ont fait eux-mêmes, saluant mes lectures d’auteurs très divers avec un enthousiasme aussi grand que celui que suscitèrent en moi leur audace, leur sensibilité et leur attention à autrui.

Florence Pazzottu



• Collège Vieux-Port (Marseille)
Avec Nicolas Tardy, Anne Giovannoni (enseignante) et une classe de 6è.

Les élèves de la classe de 6e 2 ont beaucoup écrit au cours de nos séances. Principalement des formes courtes en vers, non rimés la plupart du temps. La prose ne fut cependant pas complètement délaissée comme vous pourrez le constater dans les pages suivantes. Certains poèmes ont servi de modèles formels et/ou techniques sur lesquels s’appuyer. Ils ont été lus et présentés en début de séances. Leurs auteurs étaient : Mohammed Dib (Algérie, 1920-2003) ; Guillevic (France, 1907-1997) ; Jacques Roubaud (France, 1932) et Olivier Salon (France, 1955) ; Paul Fournel (France, 1947) ; Ernst Jandl (Autrichien, 1925-2000).

N.T.



• Collège Jean Moulin (Marseille)
Avec Emmanuelle Bentz, Audrey Panet Laurent (enseignante) et sa classe de 6è.

Nous avons réussi à nous amuser ensemble, vous avez pris du plaisir à jouer avec les sons et moi aussi. Jusqu’au bout où tous, nous avons réfléchi à la mise en page du texte de Daryl. Le jour de la représentation, vous étiez bien préparés, c’est dommage ce rendez-vous manqué. Vos textes sont la trace de ce travail d’écriture et de répétition à la lecture, que certainement vous conserverez précieusement.

Emmanuelle Bentz



• Collège Jules Ferry (Marseille)
Avec Samuel Rochery, Olivia Lemoine (enseignante) et une classe de 3è.

Ceci est haïku
Pour dire merci
Aux poètes de la classe d’Olivia

Samuel Rochery



• Collège Henri Wallon (Marseille)
Avec Emmanuelle Bentz, Madame Lazreg & Monsieur Riou (enseignants) et une classe de 3è.

Vos textes sont si longs que je n’ai plus d’espace pour en écrire un, alors en deux mots : Bravo pour cette séance d’autocritique, j’espère que cette dernière discussion sur la création n’a pas été inutile. Bonne route.

Emmanuelle Bentz



• Collège Edgar Quinet (Marseille)
Avec Nicolas Tardy, Julie Marzloff (enseignante) et une classe de 4è.

Le premier parti pris de cet atelier avec les 4e4, a été de mettre très vite les élèves dans la production d’écrits. Ceux-ci étaient déclenchés le plus souvent par une contrainte plus ou moins simple, quelques mots donnés ou quelques dessins stylisés. Cependant deux séances se sont appuyées sur la présentation de textes, lus et analysés ensemble, de deux auteurs contemporains. Il s’agissait de l’américain Vito Acconci (1940) et du néerlandais Arjen Duinker (1956). L’autre grand parti pris de cet atelier a été de mettre l’accent sur la lecture orale, en faisant lire les élèves plusieurs fois durant les séances et en consacrant deux séances entières à la préparation de la lecture publique. Un grand merci à mesdames Matmati et Brunet pour leur aide dans ce travail, dont la lecture finale a montré qu’il avait porté ses fruits.

N.T.



• Collège Marseilleveyre (Marseille)
Avec Samuel Rochery, Caroline Guidon (enseignante) et une classe de 6è.

La cité scolaire Marseilleveyre donnait envie de faire des espèces de cours de poésie dehors (on l’a presque fait) sur les bancs en ramassant des aiguilles de pin ! Merci à tous, le beau travail qui suit est donc à lire dehors à voix haute partout où on veut.

Samuel Rochery




lire aussi :
Forum de la poésie 2010