ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Elena Frolova


Elena Frolova



Interprète et compositrice russe née en Lettonie en 1969, développe son talent dans plusieurs directions : la poésie, classique et moderne, la créativité musicale, l’exhumation de chansons issues du folklore et de la spiritualité russes, tout en restant ouverte aux mélodies et aux rythmes d’autres contrées.
Elle a consacré une part importante de son travail à mettre en musique les oeuvres de grands poètes russes du XXe siècle : Marina Tsvétaeva, Alexandre Blok, Anna Akhmatova, Andrei Bely, Ossip Mandelstamm, Yossif Brodsky...
À la fin des années 80, elle travaille à Moscou au Théâtre de la Musique et de la Poésie où elle fait la connaissance d’une autre artiste compositrice de chansons, Véra Evouchkina. Ainsi naît le duo VerLen dont le répertoire, sur des textes de poètes russes, a pu se faire connaître à travers toute la Russie au début des années 90 : concerts en Sibérie, dans l’Oural, en Extrême-Orient, sur la Volga, à Moscou et à Saint-Pétersbourg. À la même époque Elena Frolova commence à mettre en musique ses propres textes.
En 1993 elle participe à la création du groupe AziYA dont les membres travaillent à une musique originale et offrent au public une nouvelle forme de concerts, plus vivante et comme improvisée.
En 1995 Elena Frolova quitte sa ville natale de Riga pour Souzdal, ville ancienne et riche d’histoire. Elle y découvre des chants populaires russes, de source païenne ou religieuse, et apprend à jouer d’un instrument ancien à cordes pincées : les Gousli.
Elle crée ainsi un lien vivant entre la tradition populaire et les textes de poètes modernes ou contemporains, célèbres ou oubliés. Selon elle le terreau fertile qui avait nourri sa culture a été réduit en cendres par les cataclysmes du siècle dernier et la tâche lui incombe de contribuer à sa restauration.
À partir de la deuxième moitié des années 90, elle entreprend des tournées de concerts de plus en plus nombreuses à l’étranger : Allemagne, France, Italie, Suisse, Israël, Espagne, Belgique, Grèce, Mexique... Elle est invitée à divers festivals. Son public, qui n’est plus exclusivement russophone, découvre en elle une artiste dont l’expressivité et la sincérité peuvent se passer de traduction.


Discographie disponible en France :
Zerkalo (Le miroir), L’Empreinte digitale, 2003.
Elena Frolova chante Marina Tsvetaeva, L’Empreinte digitale, 2005.




Cahiers du Refuge :
194

interventions au cipM :

Regards sur la poésie russe (Conférences)