ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Manuel Casimiro







©Manuel Casimiro.



Peintre, sculpteur, photographe, designer, metteur en scène, Manuel Casimiro est né à Porto en 1941.

En 1976, boursier de la Fondation Calouste Gulbenkian, il partit en France afin de faire des recherches dans les arts visuels. Son séjour se prolongea ensuite de dix huit ans, ponctué de retours au pays natal.

Depuis toujours, cet artiste préfère l’investigation et le développement de son travail, la cossa mentale, au carriérisme, aux tactiques et aux stratégies du marché. En 2004, pour accompagner son exposition Chocolat, il écrit un texte critique et ironique sur le système qui gravite autour des arts. Ce texte s’intègre dans la série des écrits de cet auteur, réunis dans un livre monographique intitulé Ni Ancien Ni Moderne, avec des images de son travail, vaste et varié, édité par Ed. Gémeos en 2005.

En 1978, il partit vivre une année à New-York où il reçut un excellent accueil. En 1979, Artists’ Postcards a choisi une de ses interventions, Œdipe Expliquant l’Enigme pour compléter la collection de cartes postales d’auteurs tels que Robert Motherwell, Douanne Michaelis ou David Hockney. Les originaux des œuvres des artistes invités ont été exposés à New York au Cooper-Hewitt, National Design Museum (en). Cette exposition a voyagé dans le monde entier, de New-York à Tokyo, de Londres à Paris et Berlin.

En 1978, une importante galerie de New-York l’a invité pour s’installer dans cette ville en lui proposant un contrat, ce qui signifiait stabilité financière et carrière prometteuse. À cela, Manuel Casimiro a préféré les voyages, l’aventure et la liberté.

Les ventes de ses œuvres durant son séjour à New-York lui ont permis de voyager dans les Pays Nordiques et de passer de longues saisons en Italie, particulièrement à Venise où il a connu et photographié Peggy Guggenheim dans sa propre fondation quelques mois avant sa mort en 1979.

Depuis, Manuel Casimiro a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives, dans des galeries et musées au Portugal, en Espagne, en France, en Italie, en Suisse, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre, au Brésil, aux E.U.A et au Japon. Jean-Hubert Martin a organisé sa première rétrospective à la Fondation Serralves à Porto en 1996/1997. Serralves a édité un volumineux catalogue contenant un vingtaine de textes d’analyse pertinents sur l'œuvre de cet artiste.

La bibliographie sur son travail original et indépendant, fort et très personnalisé, avec un imaginaire de portée universel, est étendue et riche, répandant l’abondance de concepts et d’idées d’une œuvre ouverte qui ne se laisse réduire à aucun schéma. Nous y trouvons des noms comme Jean-François Lyotard, Vincent Descombes, Giulio Giorello, José Régio (pt), Michel Butor, Jean-Noel Vuarnet, Raphael Monticelli, José Lués Molinuevo, Pierre Restany, José Augusto França, Christine Buci-Glucksmann, Eduardo Lourenço, Bernardo Pinto de Almeida, João Fernandes, entre autres.

Son œuvre figure aussi bien dans des collections privées et publiques que des musées de plusieurs pays.




Cahiers du Refuge :
243

interventions au cipM :

Manuel Casimiro (Expositions)