ACCUEIL
  
CIPM
Présentation
Coordonnées
Soutenir le cipM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES

ATELIERS

Atelier Adultes

Masterclasse RED / Je tu il elle


Avec Natacha Samuel
Imprimer cette page


en janvier 2019

Avec
Natacha Samuel




Je tu il elle

Masterclasse RED
avec Natacha Samuel

Vendredi 25 et samedi 26 janvier

Deuxième volet le vendredi 1er mars à 16h.

-

Travailler à l'intersection du cinéma et de l'existence, en écrivant – avec des mots, mais aussi éventuellement déjà avec des images et des sons - un projet de film autour de / avec / sur quelqu'un que vous connaissez et que vous aimez.

Ce film pourra être l'occasion de rendre hommage à une de ses beautés, de décrire sa pratique ou son environnement, d'interroger son altérité qui vous échappe, de travailler votre désir ou votre lien problématique à elle/lui, de le retenir encore près de vous, de garder trace d'un être qui n'est déjà plus là, de rejoindre par la petite la grande histoire et le contemporain.

Il s'agira en tous cas de rêver librement une forme, de penser un dispositif de cinéma dans le lien et l'intime. Qui pourra pencher du côté du réel ou de la fiction, du portrait, du récit ou de la poésie expérimentale, mais surtout dépasser la question pour chercher de manière personnelle et singulière la mise en scène et en sens, avec un droit infini et sérieux à jouer, à faire cinéma.

La forme finale de votre travail pourra être le premier état encore purement littéraire d'un projet/désir de film, accompagné éventuellement de photos, ou de plans déjà tournés. Un désir de film s'écrit d'abord le plus souvent dans la grâce et la précision des mots, qui le mettent ensuite en branle comme socle, guide, inspiration, question. Cela pourra aussi déjà être le film s'il est facile à tourner, ou une ébauche. Peu importe la forme ou le nombre de pages, le tout étant que vous ciseliez un désir précis de cinéma, le plus construit possible.

Vous devrez vous poser la question de votre distance, de votre place. Comment construit-on un lien filmique à quelqu'un ? D'où filme-t-on ? Certains désireront être aussi à l'image, ou être derrière la caméra mais présent à la voix, d'autres préféreront s'absenter derrière une mise en scène qui pense sa dramaturgie à la troisième personne.

Vous devrez interroger votre désir de mettre en scène un être ou votre lien à elle/lui pour vous demander où réside le cinéma, Il ne s'agit pas d'un livre, mais d'un film : rendre compte d'une forme de « spectaculaire », même minuscule, mettre en œuvre la pulsion scopique, témoigner de ce qui se donne à voir et à entendre, utiliser la caméra et le son comme un outil d'investigation, de déplacement des habitudes, de précipitation du sens et des épiphanies.

Il s'agira, surtout, de se demander en quoi cette immersion de la caméra au cœur d'un lien fait sens pour ceux à qui le film se destine: comment l'intime peut-il ici rejoindre le collectif, voire l'universel ? En quoi dépasse-t-on ce que Deleuze nomme une « petite histoire personnelle » pour rejoindre le partageable, le vaste et le nécessaire ?


-


Le cipM est partenaire du parcours « recherche, écriture, discours » (RED) du Master Lettres d’Aix-Marseille Université, un parcours pour apprendre à considérer et à exercer la recherche en littérature comme une pratique d’écriture à part entière.

Située au point de rencontre de la recherche et de l’écriture, cherchant à restaurer une unité souvent perdue entre critique et création, le master RED prépare à la recherche universitaire en littérature française et francophone, en littérature générale et comparée et en linguistique (poursuite d’études en doctorat) qu’aux métiers de l’enseignement (concours de l’agrégation) et aux métiers de l’écriture.

  

 

MA COMMANDE
LETTRE D'INFO
CCP 35
Mentions légales Crédits Coordonnées