ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

MANIFESTATIONS

La soirée des Usagers du cipM

Pour Saluer Maurice Roche


Usagers 2007


le samedi 16 juin 2007, à 18h00

Maître en Pièce(s)
[Tombeau du Beau ton]
de

Jules Vipaldo

Présentation / lecture avec :
Olivier Domerg, Nicolas Tardy, Jules Vipaldo

dans le cadre de la soirée de l’Association des Usagers du cipM,
présentée par son président

Jean-François Bory

Pour saluer
Maurice Roche

Dessin : © de Patrick Sainton, 2007



Jules Vipaldo
Pour saluer Maurice Roche


« J’ai rêvé qu’on me posait un point d’ironie sur le cristallin de l’oeil droit
et un point d’interrogation sur celui de l’oeil gauche. »
Maurice Roche, Grande humoresque opus 27, Seuil, 1997, p.108

M’est avis qu’on ne lit et ne parle pas assez, qu’on ne lira et ne parlera jamais assez de Maurice Roche. Pas assez de son oeuvre. Pas assez de la situation particulière de celle-ci, à la fois désopilante et grave, au carrefour du roman, de l’autobiographie, de la composition musicale et du champ1 poétique le plus contemporain.
On ne dit pas suffisamment l’influence réelle qu’a pu ou que peut exercer cette oeuvre sur un tel ou un tel (inutile de préciser, vous voyez bien de qui je veux parler !), ou encore, sur les jeunes générations (suivez mon regard). Polysémie azimutée mais assumée ; inventivité goguenarde ; dérèglement du signifié ; pagepartition ; humour le plus noir ; imbrication des récits ; changements de registre intempestifs ; potacherie vache mâtinée de philosophie dans le CAGIBI (ou le K.G.B.) NOIR; ellipses et rhaps/odies ; petits arrangements avec les mots, les modes (mineures ? / majeures ?) et la mort ; échafaudages phrastique échauffant l’esprit (et les esprits) ; autocitations et effets de retour ; interrogation sur le et les genre(s) (humain ?) ; ironie des situations ; musicalité des constructions ; etc. — tout ce qui aura nourri une oeuvre, essentiellement publiée aux éditions du Seuil. Tout ce que nous retrouvons, savamment réexploité, reexporté, redistribué, ou simplement revisité, d’une façon ou d’une autre, dans l’oeuvre d'un tel ou d'un tel (là encore, inutile de préciser, ils se reconnaîtront !).
.../...

Jules Vipaldo




lire aussi :
159


écouter :
Maître en Pièce(s) (extrait) [Jules Vipaldo]