ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

AUTEURS

Paul Celan





Le travail de Paul Celan (avec celui de Ghérasim Luca) fait l'objet du dossier de CCP 17

-

Paul Celan est né en 1920 en Roumanie, et mort à Paris en 1970. Originaire d’une famille juive parlant allemand, il fait des études de littérature et de langues romanes en Roumanie. En 1942 ses parents sont déportés. Après la guerre, il quitte son pays pour Vienne, puis Paris où il devient lecteur à L’ENS et traducteur. Bien que Celan ait publié ses premiers poèmes vers 1948, c’est en 1952 avec Pavot et Mémoire qu’il commence à atteindre une certaine célébrité. Il est par la suite consacré comme le plus grand poète de langue allemande de l’après guerre : en 1958, il reçoit le prix littéraire de la ville de Brême, et en 1960 le prix Georg Büchner.
 
1920 – Naissance de Paul Pessakh Antschel. « Pessakh », son prénom hébreu, signifie « la bouche qui relate ». Le poète voit le jour à Czernowicz, en Bucovine. Il restera fils unique.
1938-1939 – En France, à Tours, études à l’École de Médecine. Éclosion des premiers poèmes.
1940 – L’Armée Rouge est à Czernowicz. Études de russe, traductions de Sergeï Lessenine.
1941 – Les Rouges se retirent. Offensive des légions hitlériennes. À Czernowicz, on ghettoïse les Juifs.
1942-1944 – Assassinat des parents. Travaux forcés à Tabaresti en Valachie.
1945-1947 – Traducteur (russo-roumain) à Bucarest.
1947 – Premières publications de poèmes sous le pseudonyme de Celan. Décembre : Vienne, Ingeborg Bachmann.
1948 – En juillet, Paris. Der Sand aus den Urnen (Le Sable des urnes) dont Celan empêchera finalement la diffusion.
1949 – En Sorbonne. Traduit Cocteau, Apollinaire et Yvan Goll.
1952 – Mariage avec Gisèle de Lestrange, graphiste. Publie Mohn und Gedichtnis (Pavot et Mémoire).
1953 – Naissance de François, premier fils, qui meurt le lendemain.
1954 – Traduit Cioran.
1955 – Publie Von schwelle zu schwelle (De seuil en seuil). Naissance de son fils Éric Celan.
1959 – Publie Sprachgitter (Grille de parole). Traduit Mandelstam. Rédige Gesprich im Gebirg (Entretien dans la montagne) publié l’année suivante. Lecteur d’allemand à l’École normale supérieure (Paris).
1963 – Publie Die Niemandsrose (La Rose de personne).
1965 – Publie Atemkristall (Cristal de souffle) avec huit gravures de Gisèle Celan-lestrange.
1967 – Rencontre Heidegger (Celan refuse de se faire photographier à ses côtés). Publie Atemwende (Renverse du souffle).
1968 – Publie Fadensonnen (Soleils-Filaments). Traduit Du Bouchet, Ungaretti, Supervielle. Entre au comité de rédaction de la revue L’Éphémère.
1969 – Publie Schwarzmaut (Noir péage), avec quinze gravures de Gisèle Celan-lestrange. Séjour en Israël, à l’invitation de l’Association des écrivains israéliens.
1970 – En avril, Celan se donne la mort en se jetant dans la Seine. Juin : publication de Lichtzwang (Contrainte de lumière) qu’avait déjà prévue Celan. Dans une lettre datée du 7 novembre 1969, il écrivait à Nelly Sachs : « J’ai encore terminé un nouveau recueil de poèmes, il paraîtra en juillet de l’année prochaine, je me réjouis à l’idée de pouvoir alors te le donner », in Correspondance, p. 98.


écouter :

Corona

Bibliographie:
Œuvres de Paul Celan en traduction française:
Poèmes, José Corti, 2004
La bibliothèque philosophique( Die philosophische Bibliothek), Rue d'Ulm, 2004
Renverse du souffle, La librairie du XXIè siècle, 2003
La Rose de personne, trad. Martine Broda, Paris, José Corti, 2002,
nouv. éd. rev. et corr. [bilingue].
Poésie et poétique, Klincksieck, 2002
Pavot et mémoire, trad. Valérie Briet, Paris, Bourgois, « Détroits », 2001 [bilingue].
De seuil en seuil, trad. Valérie Briet, Paris, Bourgois, « Détroits », 2001, réimpr.
Grille de parole, trad. Martine Broda, Paris, Bourgois, « Détroits », 2001, réimpr.
Soleils-Filaments, trad. B. Vilgrain, Théâtre typographique, 1990.
Contrainte de lumière, trad. Bertrand Badiou, J.-C. Rambach, Paris, Belin, 1989.
Enclos du temps, trad. Martine Broda, Paris, Clivages, 1985.
Poèmes, trad. André du Bouchet, Paris, Mercure de France, 1978, 1986.
Poèmes, trad. John E. Jackson, Draguignan, Éditions Unes, 1987.
Strette et autres poèmes, trad. Jean Daive, Paris, Mercure de France, 1990. [bilingue]
Choix de poèmes : augmenté d’un dossier inédit de traductions revues par Paul Celan, textes réunis par Paul Celan, trad. et prés. Jean-Pierre Lefebvre, Paris,
Poésie/ Gallimard, 1998.
Entretien dans la montagne, trad. John E. Jackson, André du Bouchet, Fontfroide-le-Haut, Fata Morgana, 1970, 1996.
Entretien dans la montagne, trad. et postf. Stéphane Mosès, Lagrasse, Verdier, « Der Doppelgänger » , 2001 [bilingue]. Première parution : L’Éphémère, no 14 été 1970.
Nouvelle édition : Fata Morgana, dessins de Pierre Tal Coat, 1996
Le Méridien, trad. André du Bouchet, Fontfroide-le-Haut, Fata Morgana, 1967, 1994.
Le Méridien : et autres proses, trad. Jean Launay, Paris, Seuil, « La librairie du XXIe siècle », 2002.

La plus récente édition complète en langue allemande :
Paul Celan Gesammelte Werke in fünf Banden, éd. Beda Allemann, Stefan Reichert, Francfort-sur-le-Main, Suhrkamp, 1983.

Correspondance:
Paul Celan, Nelly Sachs, Correspondance, trad. Mireille Gansel, Paris, Belin, 1999.
Paul Celan, Gisèle Celan-Lestrange, Correspondance, éd. et comm. Bertand Badiou, collab. Eric Celan, Paris, Seuil, 2001.




a publié au cipM :
CCP 17

interventions au cipM :

Ingeborg Bachmann - Paul Celan (Manifestations)