ACCUEIL

   
CIPM
AUTEURS
PUBLICATIONS
SONOTHÈQUE
RÉSEAU
BIBLIOTHÈQUE
ARCHIVES
COMMANDE
LETTRE D'INFO
CAHIER CRITIQUE DE POÈSIE

LE REFUGE


Dominique Meens

Le premier monde est une cage pleine d'oiseaux


Livret d'un opéra ballet pour ombres marionnettes danseurs et vociférateurs
Imprimer cette page

cipM/Spectres Familiers, juin 2003
ISBN : 2-909097-46-3




commander




—ÉPILOGUE—
tous en scène

CHŒUR
que vous ne soyez point
polémos pantôn mèn pater esti
vidi bellum
I've seen the war
he visto la guerra

ad lib. jusqu'à l'interruption qui suit

LES ENFANTS
Suffit !

TOUS
dansant et chantant par duo, trio, quatuor, petits chœurs etc.
Oui ! Bravo ! Il suffit ! qu'ils sont mignons ! De vrais anges ! Et très ressemblants ! Une promesse enfin ! Un monde nouveau ! La fin de tout ! Un début ! Un printemps ! Du neuf, du sang neuf ! De l'idée neuve ! La jeunesse, voici la jeunesse ! Le nouveau monde ! Jérusalem délivrée ! Liberté, égalité, fraternité ! Le paradis ! L'alliance nouvelle ! Tous pour un, un pour tous ! Le bonheur ! Quelle merveille, ils sont merveilleux ! A love supreme ! Aimons-nous, aimons-les ! De la fraîcheur, de la rosée ! de l'éternité ! Tout est bien qui finit bien !

LES ENFANTS
pendant ce temps et de plus en plus fort
Nous ne sommes pas de ce monde,
nous ne sommes pas du monde :
nous sommes
sans monde.


La danse s'éteint ou s'épuise ou se poursuit dans le fond qui disparaît, vous n'entendez plus que

LES ENFANTS
Nous sommes sans monde.
rideau








commander par chèque
(10.00 € TTC)




voir aussi :
dlpc 9 - Lacan fait ronce (Conférences)
Dominique Meens (Résidences)